ElectroSmart, pour mesurer l’exposition aux ondes électromagnétiques / purifier l’air … à la chinoise

ElectroSmart 

Electrosmart, disponible gratuitement sur Androïd, a été conçue par l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria). Sa mission ? Détecter et mesurer les ondes électromagnétiques générées par les appareils connectés comme les terminaux Bluetooth, ou les infrastructures de communication comme les réseaux cellulaires ou les points d’accès Wi-Fi.

  Capture d'écran

 

 

 

 

 

 

 

En fonction de ce qu’elle a observe, l’application donne ensuite une note appelée e-score ou score d’exposition. Plus le chiffre est élevé, plus l’exposition est grande, et inversement. Et s’il est inférieur à 30, c’est que le niveau d’exposition est jugé correct, selon Arnaud Legout, chercheur à l’Inria.

Cependant, Electrosmart ne prend pas en compte l’ensemble des sources d’ondes électromagnétiques. Elle met par exemple de côté les fours à micro-ondes, les lignes à haute tension et les compteurs Linky. ??? C’est bien dommage …. !

 

 

Purification de l’air en chine, du délire !

 

À Xian, une commune de nord de la Chine, une immense tour de 100 m de haut permettrait de purifier 10 millions de mètres cubes d’air… par jour !  De l’écologie à la chinoise …

Construite en 2015, cette longue colonne est entourée d’une gigantesque « serre » dont la surface fait plus de 3 500 m2, soit la moitié d’un terrain de football. Son rôle ? Chauffer l’air qui entre dans l’édifice afin qu’il gravisse naturellement la tour et passe par une série de filtres emprisonnant les particules indésirables.

Résultat : toute particule d’un diamètre inférieur à 2,5 microns est capturée (notamment les nitrates et les anhyrides sulfureux) et, selon les chiffres publiés récemment, 10 millions de mètres cubes d’air seraient ainsi épurés chaque jour.

Selon Sciences et Avenir, qui a consacré un article à ce sujet, cette tour aurait un impact positif sur une zone de 10 km2 autour d’elle. Conséquence de ce succès, la deuxième étape du projet devrait bientôt être lancée. Cette fois, il s’agira de construire une tour de 500 m de haut équipée d’une verrière de 40 000 m2 ! Objectif : épurer l’air à 30 km à la ronde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.