Nos parcours et motivations

En attendant de se rencontrer, … quelques précisions sur le parcours et motivations des membres à l’initiative de la création de l’association


Jean-François

Dernier d’une famille de 6 enfants du sud de la France, de nature enjouée, confiant et optimiste, j’ai toujours été étonné par la diversité des personnes, émerveillé par la beauté du monde. Quelque peu philosophe, de tout temps je me suis interrogé sur le sens de la vie, en quête de réponses sur ce mystère.

De formation littéraire (bac A2), théologique (grand séminaire) puis commerciale (IPC), mes expériences professionnelles dans le secteur marchand – et non marchand (CLSH), mes rencontres et mes interrogations, notamment grâce aux enfants (6 garçons), m’amènent  à découvrir une autre voie, et à un changement de vie et de métier à 40 ans :  autodidacte, me voilà devenu consultant pour accompagner les personnes sur leur chemin, les aider à donner du sens à leur vie, (re)trouver leur « vocation ». Par ailleurs formé pendant plusieurs années dans différentes écoles, j’intègre alors dans ma pratique professionnelle le regard d’une astrologie humaniste, intuitive et vivante.

Ressentant le besoin d’agir plus directement au niveau collectif, je lève le pied professionnellement en 2011.  En phase avec les créatifs culturels, je commence à mettre mon énergie à la construction de ce monde en transition en lien avec des mouvements citoyens, le mouvement Colibri, les Oasis en tous lieux, les Villes et territoires en transition, les Incroyables comestibles, etc.

Je m’investis avec ma compagne dans la mise en place d’un jardin potager et floral, puis dans la création de l’Association « Jardin d’Eden, au cœur de l’être » en novembre 2012, donnant un cadre à l’organisation des stages et conférences que nous organisons (santé, permaculture, évolution personnelle et collective).

La même année, à partir d’une intention de créer une monnaie locale en  Morbihan*, j’initie une expérience axée sur le sens du don et du partage, une vie « sans compter », sans monnaie ni troc (réseau ‘Partag’ez Don’). * monnaie qui existe à ce jour via une des personnes du réseau « le Galais » (et d’autres ont suivi)

Inscrit dans cette démarche « écocitoyenne », m’intéressant entre autres à l’habitat partagé et coopératif, fin 2013, dans l’obligation de quitter notre lieu en Bretagne, nous partons pour le Sud-ouest avec un nouveau projet en tête,  “Abondance” », engageant une prospection qui va durer plus de quatre ans.

En novembre 2015, croyant avoir trouvé l’endroit « définitif » pour réaliser ce projet, nous nous installons en Dordogne, … et nous le comprendrons assez vite, pas pour longtemps ! Ce sera en Corrèze finalement qu’après une année de nouvelles propections que  nous allons élire domicile au printemps 2018 dans un petit village au nord d’Argentat répondant au nom chantant de Champagnac la Prune.

A la bonne heure !, comme dirait Patrick Viveret, toutes ces expériences nourrissent ma réflexion sur la vie, sur le monde et surtout sur les relations humaines. Je suis persuadé que l’avenir est dans la mise en relation de nos différentes compétences sur un même territoire / lieu, dans une dynamique de réseau, de partage et de don.

Concrètement, je peux 

  • participer à la mise en place et à l’entretien d’un jardin en  permaculture
  • poursuivre l’accompagnement de vie (cf.orienter, donner du sens à sa vie), et soutenir Maryse dans son développement d’activité auprès des publics en difficulté d’apprentissage
  • proposerdes cours-ateliers d’astrologie globale, symbolique et pratique ou des ateliers de  ressourcement avec les énergies du mois (avec le support de votre thème astro)
  • participer à la mise en place d’actions sur place (accueil et organisation de stages, formation, conférence, soirées à théme), ou à l’extérieur (chantiers participatifs,  ateliers constituants, plate-forme d’informations)
  • réserver du temps pour la créativité : sculpture, musique (piano / chant),  danse, crusine, jeux coopératifs, …
  • passer du temps avec les ami-e-s et en famille (6 enfants, et 19 petit-e-s-enfants)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barre_arc_en_ciel-300x3.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 25-septembre-2016-2-Copie-212x300.jpg.

Maryse

Aînée d’une famille bretonne de 5 enfants, confrontée très tôt à la souffrance de l’autre dans ma propre famille, je choisis un métier en rapport avec la santé et deviens « laborantine », pratiquant et enseignant parallèlement les danses de salon.

Près de 25 ans à des postes polyvalents dans des laboratoires d’analyses médicales m’ont fait comprendre l’emprisonnement du système médical, pour moi-même et les patients.

Je  commence ainsi une démarche de remise en question, personnelle et professionnelle, mettant à profit cette période pour me former : naturopathie, gemmo et phytothérapie / spécialisation en aromathérapie scientifique, complétant ce cursus par de nombreux stages sur le langage du corps  (Lise Bourbeau, la  santé par le toucher et la Brain gym ») et sur la dimension spirituelle de l’être avec les soins énergétiques, et un outil bien trop méconnu, l’astrologie globale, symbolique et pratique.

Puis la découverte et la pratique de l’alimentation vivante végétale et crue est venue compléter ce changement de vie, en relation avec des réseaux et des personnes expérimentées, et à l’appui de lectures de précurseurs visionnaires.

En cohérence avec mes valeurs « nature », je me suis initiée à la permaculture et à la biodynamie en Bretagne, faisant  l’expérience de l’agriculture naturelle dans un jardin de près de 1000 m2, pendant plus de trois ans en terre acide et sol granitique (2010-2013) et plus tard sur une terre d’argile en Dordogne (2016).

C’est ainsi que nous avons créé en 2012 avec mon compagnon l’association « Jardin d’Eden, au cœur de l’être », organisant des stages en lien avec la permaculture et la santé ; engageant par ailleurs une réflexion au sein d’un réseau « Partag’ez don », parallèlement à des actions citoyennes auxquelles nous participions comme celles des Incroyables Comestibles.

Aujourd’hui, consciente de l’importance primordiale du stress sur l’état de santé, et par ailleurs très sensibilisée à celui généré par les apprentissages de base, tels ceux de la lecture et de l’écriture d’une langue, j’ai complété et réorienté mes compétences vers un accompagnement de personnes en difficulté d’apprentissage via des pédagogies alternatives comme celle de Caleb Gattegno (Une éducation pour demain), de Marc Pecheny (Fractionary), et plus récemment en reprenant des études avec l’université de Nancy.

Ces outils remarquables me permettent d’aider un public très large (enfants, adultes, migrant.e.s, détenu.e.s, RSA, etc.) en utilisant les supports de mes compétences acquises sur le plan de la santé (naturopathie et permaculture).

Concrètement,

Je peux proposer ma participation à la conception / mise en place entretien d’un jardin en permaculture, et à l’accueil / l’organisation de stages

Sur un plan personnel, étant particulièrement sensible aux enfants, j’espère avoir l’occasion d’être en contact avec eux pour leur proposer mes compétences en tant que médiatrice pédagogique au sein de l’association ou du réseau. Et si le lieu et l’espace le permettent, j’aimerai pouvoir partager ma passion de la danse.

Sur un plan professionnel, outre la formation pédagogique à l’approche Gattegno que je poursuis depuis 3 ans maintenant, je prépare un D.U. Français Langue d’Immigration et d’Insertion (“FL2I”), je recherche des partenaires  pour intervenir dans différents lieux (écoles, CFA, centres de formation, prisons, CAO // migrant-e-s) sur les apprentissages de base (français et mathématiques) avec les pédagogies évoquées plus haut et en lien avec mes autres compétences (* voir la fiche).