Economie : prélèvement à la source, ça vous dit quelque chose ?

Non au prélèvement de l’impôt à la source sur le revenu

NON AU PRELEVEMENT DE L’IMPÔT SUR LE REVENU A LA SOURCE

Le fisc s’entête à vouloir prélever l’impôt sur le revenu à la source, c’est-à-dire à amputer directement les salaires et les pensions avant même qu’ils ne soient versés. Quant aux professions libérales et aux indépendants, sa volonté est carrément d’aller se servir directement sur les comptes en banque. Le gouvernement socialiste de François Hollande avait initié cette politique et le gouvernement actuel persévère dans cette voie. C’est un grave recul pour nos libertés.

La vidéo du gouvernement n’est on ne peut plus explicite sur cette nouvelle restriction de nos libertés individuelles : il diffuse cette vidéo comme si c’était chose faite et acquise sans discussion. L’administration fiscale se charge(rait) de tout, vous n’auriez plus à vous en faire, et ce serait votre seul interlocuteur (parlons au conditionnel, car nous devons tout faire pour éviter cette nouvelle imposture). 

Réveillons nous !

 

 

Dans la genre pratique, dépendance et vie quotidienne, en attendant d’être sûr.e.s que ce projet de prélèvement à la source n’aboutisse jamais, vous pouvez toujours vérifier si vous êtes éligible au “chèque énergie” … pour celles et ceux qui ne sont pas encore indépendant.e.s en électricité !

article_img

Le chèque énergie permet aux foyers à revenus modestes de payer des factures pour tout type d’énergie (électricité, gaz, bois, fioul…). Il peut également être utilisé pour des travaux de rénovation énergétique, en cas de problème d’isolation ou de changement de chaudière, par exemple. Le chèque énergie est délivré une fois par an, entre mars et avril. En moyenne de 150 euros, son montant varie entre 48 et 227 euros. Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, faites une simulation en ligne ou contactez le numéro vert 0 805 204 805*.

1 thought on “Economie : prélèvement à la source, ça vous dit quelque chose ?”

  1. Dans cette vidéo il est toujours question de calcul par l’administration, espérons que le logiciel utilisé sera bon car celui des Armées a carrément provoqué des divorces, certains se sont retrouvés dans la rue ou n’ont pas été payés pendant plus de 6 mois… et d’autres ont dus rembourser des “erreurs de calculs” 2 ans après et sans échelonnement, parfois 2 000€ d’un coup (ça a été notre cas) !
    Pour en savoir plus : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/04/23/20002-20150423ARTFIG00244-paie-des-militaires-un-nouveau-logiciel-pour-en-finir-avec-le-desastre-louvois.php
    Et dire qu’ils “servent la France”… quel sort est réservé aux autres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *