Revendications, actions et entretiens d’actualité …

Actualisations de janvier :

Témoignage d’un maire, de retour du Grand débat-mascarade organisé par Macron .le 18 janvier dernier …

Le témoignage incendiaire de René Revol, maire invité au “Grand débat” de Souillac le 18 janvier

Au cas où vous n’auriez pas vu la vidéo de Michel Collon/Etienne Chouard jusqu’à la fin :

Sans aucun doute la meilleure des chansons sur les gilets jaunes !

Et en référence à cette image, un grand moment d’éducation populaire avec cette vidéo sur l’histoire des révoltes populaires : Pour mieux comprendre le mouvement des gilets jaunes, Julien Théry a demandé à trois spécialistes de porter sur la mobilisation actuelle leurs regards d’historiens des soulèvements populaires et des révolutions. …

  • Un entretien lumineux avec un personnage que le mouvement des gilets a dynamisé ; des propros d’une grande clarté, tout à fait actuels et pertinents … si bien que son “contradicteur” finit par baisser la garde … c’est tellement juste qu’à la fin on se demande pourquoi c’est fini ! on aimerait encore quelques éléments d’appréciation complémentaires, mais il y aura une suite.

Je ne savais pas que le bonhomme était un ami d’Etienne Chouard, avec lequel il n’est pas toujours d’accord, ce qui n’est pas contradictoire : un bel exemple de démocratie … intéressant (voir la vidéo d’Etienne avec Michel Collon – autre journaliste/lanceur d’alerte – un plus bas dans la page)

  • Une initiative qui va dans le sens de ce que l’on vient d’entendre ci dessus, et que je sache, les deux personnes ne se connaissent pas.

Une vidéo étonnante ! Décidemment ces jeunes ne manquent pas d’idées, faut dire qu’ils sont les premiers concerné.e.s ! Le programme de “l’après Macron” présenté ici ne manque pas de bon sens ni de réalisme. Même si le résumé de la situation le précédant a aussi son intérêt, pour aller directement aux détails de chacune des 5 propositions aller à 23’14

  • La coordination nationale des Gilets jaunes vient de publier  : “Nous invitons chaque citoyen à ajouter leurs revendications (en vérifiant qu’elles n’existent pas déjà au préalable), à voter pour la plus importante et à argumenter pour et contre dans des débats constructifs”. C’est sur ce site, ici

” Ces exemples de revendications (il n’y a aucun jugement de notre part sur le fait que ça soit bien ou non)ne sont là que pour vous donner des bases de réflexions et des sujets à débattre) / Merci à tous. #GiletJaune ”

Sur le plan politique, réécrire la constitution est la première chose à faire (proposition 7). Un exemple, l’article 3 :

Passez le mot à vos contacts ! Les réseaux feront le reste...

 

Concrètement, une nouvelle formulation de l’article 3 de la Constitution française (modification en bleu et entre crochets) 

” La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum [d’initiative citoyenne, en toutes matières y compris constitutionnelle et de ratification des traités ; cet article ne peut être modifié que par voie référendaire.] “





 Communiqué de presse du 11 janvier 2019 

Le gouvernement tente d’endiguer le mouvement des « Gilets Jaunes » (initialement provoquée par une hausse « écologique » des taxes sur les carburants) par des discours et des mesures de façade tout en affirmant que sur le fond, il ne changera rien à sa politique.
Ce mouvement porte la conscience de l’urgence sociale et environnementale. Ses acteurs cherchent à comprendre pour pouvoir agir. C’est tout ce travail de déconstruction idéologique et de reconstruction pour savoir comment traiter simultanément et de façon durable l’urgence sociale et écologique que les Associations Citoyennes peuvent porter. Voir le communiqué

Voilà un bel encouragement et une belle solidarité très concrète et qui a du sens … ça change un peu du discours politique (au bon sens du terme) sur le mouvement des gilets jaunes. Tout ce que l’on peut souhaiter, est que cette vidéo leur donne du peps !

Thierry a bien raison d’attirer notre attention sur l’importance de la santé et de la qualité de notre alimentation, cela fait pourtant bien longtemps qu’on en parle (la vidéo date de 1964 !) :

Dans ce numéro spécial d’Investig’action exceptionnellement riche d’informations, Michel Collon reçoit Etienne Chouard nous permettant de mieux comprendre sa position en regard du mouvement des gilets jaunes et des attaques dont il fait l’objet de plus en plus. Je vous invite vraiment à aller au bout de cette bonne heure passionnante, ne serait-ce que pour voir et écouter tout à la fin la chanson des gueux, un résumé humoristique de bon goût et tellement juste … ou l’une de ces images pleines de sens :

Le Référendum d’Initiative Citoyenne en débat

Interdit d’interdire : Frédéric Taddeï reçoit Etienne Chouard (tiens tiens, voilà qu’on commence à s’intéresser de plus en plus au bonhomme), enseignant, et Bertrand Mathieu, professeur agrégé de droit, conseiller d’Etat ... dialogue de sourd ? pas toujours. J’ai même trouvé ce premier débat presque intéressant quand les deux compères arrivaient parfois à se comprendre quand bien même ils n’étaient pas du tout d’accord ; Etienne a décidemment beaucoup de patience !

Une première en France

« Maintenant, il faut tout donner, tout tenter pour inverser le cours des choses »

Je poursuivrai cet article  par cet entretien de “La relève et la Peste” avec Corine Morel Darrieux, que les abonnée.e.s de “Là bas si j’y suis” connaissent bien. A vrai dire c’est surtout la fin de l’article qui me parait le plus important et intéressant :

” … Mais il me semble de plus en plus qu’un changement politique et de la société nécessite qu’il y ait de vrais changements intérieurs des personnes qui sont appelées à mener cette insurrection, cette rébellion, cette révolution. Sans ces cheminements intérieurs, on fera peut-être la révolution, mais je suis de moins en moins sûr que le résultat soit meilleur que l’ancien.

La majorité des responsables politiques, mais aussi des militants sont pris dans une spirale de l’instantanéité, du commentaire, de l’actualité, de courir d’une lutte à l’autre… Ils ne prennent plus le temps de se poser, de lire, de méditer, de contempler, de s’ouvrir à ces temps de réflexion qu’on n’est pas obligé de valoriser immédiatement par un tweet ou une publication Facebook. Des actes désintéressés qu’on fait pour soi. C’est en ce sens que je parle de spiritualité. On a besoin d’avoir des allers-retours entre le militantisme et la réflexion.

Je travaille depuis plusieurs mois sur la notion de dignité du présent. Parce qu’il est difficile de garder l’énergie et le courage de militer avec la perspective de l’effondrement. Puisqu’on va dans le mur, que la victoire est de plus en plus hors de portée, à quoi bon continuer à lutter ? Ma conviction est que les raisons des combats qu’on mène ne sont pas uniquement à chercher dans des victoires futures. Elles sont aussi à chercher dans cette dignité du présent qui permet d’être fier de qui on est, de la manière dont on occupe son temps. Il y a une vraie satisfaction à militer, à mener des combats parce qu’on les estime justes et pas justes parce qu’on peut les gagner. C’est un appui dans lequel je trouve de la ressource pour continuer à avancer et à me battre.

Lire la totalité de l’article

En Suisse aussi, on manifeste !

«La pression de la rue est toujours nécessaire»

Suisse : 

Le 14 juin prochain commémorera le vingt-huitième anniversaire de la grande grève des femmes de 1991. Le mouvement réclamait, dix ans après l’inscription dans la Constitution de l’égalité entre hommes et femmes, que le principe soit enfin respecté. Un des slogans principaux était alors : “À travail égal, salaire égal”. 

Restée symbolique à l’échelle nationale, la mobilisation avait réuni 500 000 femmes suisses. Un raz de marée fushia comme le rappelle le quotidien Le Temps. Un chiffre plutôt impressionnant dans un pays qui comptait à l’époque un peu plus de six millions et demi d’habitants. Rien à voir, cependant, avec la célèbre journée de mobilisation qui avait eu lieu en Islande le 24 Octobre 1975 et avait rassemblé 90% des femmes qui, des tâches ménagères à leur travail dans les conserveries de poissons, avaient cessé toute activité.

La conseillère fédérale le dit sans ambages: elle soutient la prochaine grève des femmes, tout en soulignant que l’égalité est l’affaire à la fois des femmes et des hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.