Magnifiquement classique : De Mozart à Mahler

Honneur à ces dames, jeunes et moins jeunes :

Mozart en Islande

  • Clarinette

  • Flûte traversière

Haydn et Chopin au Concertgebouw d’Amsterdam

  • Concerto pour violoncelle de Joseh Haydn

  • Finale des jeunes pianistes à Amsterdam :

Bach, Mozart et Beethoven, de pures merveilles 

  • Largo du concerto en fa mineur de JS Bach

 

  • la dernière sonate pour piano de Beethoven, oeuvre puissante et magnifique, trop méconnue ; parfois aux accents du 5ème concerto manifestes … Beethoven avait bien le droit de s’inspirer de lui même ! Et que dire de la superbe interprétation si fidèle à l’esprit Beethovenien.

 

  • Retour à Mozart avec cet adagio du 23ème concerto. Hélène Grimaud, qui l’interprète ici, considère le concerto en la majeur “probablement le concerto le plus sublime jamais écrit par Mozart”, avec un mouvement lent qui est “une expression extrêmement profonde et douloureuse du désir ardent, où vous retrouvez le vrai Mozart”.

 

  • Pour rester dans cet esprit de quiétude profonde, je vous propose de retrouver Léonard Bernstein avec l’orchestre philarmonique de Vienne dans cette page sublime de Mahler, une façon de démarrer l’année en beauté, garder la nécessaire face aux évènements histoRIC que nous traversons …

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.