Quand la musique atteint le sublime … Mahler, Mozart, et Maria Joao Pires, écoutez et voyez aussi !

Du sublime avec cet addagietto de la 5ème symphonie de Mahler dirigé par Kent Nagano, un nom que l’on entend pas souvent, dommage !… suivi du pétillant concerto de piano n°7 de Mozart … malheureusement coupé à la fin !

Un grand coup de chapeau pour un grand coup de coeur !

Maria João Pires ayant pris sa retraite en 2018, retrouvons la dans cet enregistrement-film historique de 1985 avec le plus célèbre des concertos piano de Mozart (le 21ème), avec un orchestre incroyable et des prises de vues que l’on ne voient plus aujourd’hui … vous ne verrez jamais aussi bien chaque musicien, et surtout pas de cette façon, sans décorum ni fioritures, dans des habits hors du temps … j’adore et j’espère que vous partagerez mon enthousiasme sur la façon extrêment spontanée, naturelle et joyeuse de cette interprétation inédite qui a quelque chose de “juvénile”, typique des années 80, magnifique de simplicité. On ne voit jamais le chef d’orchestre, on a même l’impression que parfois c’est la pianiste qui dirige l’orchestre … à l’instar de la tymbaliste, regardez l’attention, la connivence de tous ces artistes avec Maria João Pires, particulièrement dans le troisème et dernier mouvement. Un film en noir et blanc qui fait du bien !

 

Quand les jeunes d’aujourd’hui nous surpennent autant que ne le firent leurs aîné.e.s.

Elisha Mysin 

Ce petit bonhomme poursuit sa route avec autant de brio que (malheureusement) de bien inutiles fioritures spectaculaires … mais écoutons ce bambin jouer et progresser :

  • 2017 – Concerto pour piano n ° 5 (JS. Bach) – la musique commence à 0’14, vous allez voir c’est déjà très impressionnant

  • 2017 – Grieg. la musique commence à 0’55, avec l’orchesre à 2′, il tient la cadence le petit, et à partir de la 5ème minute, un petit aperçu de son art en solo :

  • 2018 – Jeunes talents russe. (la musique commence à 0’45) 

  • 2018 – F. Chopin Nocturne en ut mineur D. il grandit

  • 2018, pour terminer ce petit tour d’horizon d’un grand artiste en herbe plus que prometteur, Bach et Chopin, on sent la progression dans le jeu : (la musique commence à 4’30)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.