2019 et vous … que souhaitez vous ? De notre côté, on a fait les calculs ! 2019 = 3 …

Voici un florilège de quelques images ou textes de “voeux” que nous avons reçu et nous ont paru pertinents et porteurs d’un vrai message sur des thématiques différentes :

Le bonheur n'est pas au sommet de la montagne
bonne_annee_2019
Belle et heureuse année 2019 !

Merci à Philippe qui nous rappelle toute l’importance de nous réapproprier notre création monétaire. Vous avez sûrement été nombreux à recevoir son message ; je ne redonne donc ici que l’essentiel de sa conclusion avec les deux références qu’il nous communique à nouveau pour comprendre les tenants et les aboutissements de cette question centrale en terme d’avenir :
” … Comment vous souhaiter honnêtement « une bonne année » quand je sais que notre humanité est enfermée dans une logique qui lui impose de gagner sa vie en sciant la branche sur laquelle elle est assise? ”

La conscience citoyenne qui se manifeste de plus en plus fortement indique qu’elle aspire à un autre paradigme. Les contours restent pour le moment très flous; si le cahier des doléances est long, une vision globale et ses moyens d’incarnation font défaut. Ayant beaucoup travaillé sur cette idée de monnaie complémentaire de Bien Commun, mon vœu est que vous contribuiez à la mettre sur la place publique pour faciliter la définition et la mise en œuvre d’un nouveau paradigme. Si vous vous donnez la peine de considérer l’idée, vous verrez qu’elle est simple, logique et qu’elle répond à toutes les aspirations exprimées ici et là. Pour cela vous trouverez un résumé explicatif :
Sous forme d’un article: https://www.aises-fr.org/actions-politiques/la-monnaie-du-bien-commun ou sous forme d’une vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=qaqW0mt_a4s

Mon vœu est de vous voir semer cette idée autour de vous dans l’espoir qu’à force de semer, ce qui relève de notre responsabilité et capacité individuelle, le champ pousse et donne une récolte où puisse s’exprimer pleinement la Vie”. Philippe Derruder

Vous connaissez sûrement ce rituel du début d’année, il fait écho à ce que je vous avais envoyé dans le dernier message en fin d’année dernière, le bilan proposé par Jean Jacques Crèvecoeur. Les choses bougeant tellement vite aujourd’hui, même dans l’univers, il serait intéressant de voir les résultats de nos observations en fin d’année 2019, on verra si elles ont eu une quelconque réalité …. ; si cela ne “sert à rien”, comme ne manqueront pas de dire certaines personnes, cela ne fait de mal à personne ! Cerise sur le gâteau si je puis-dire, cela nous permet en tout cas de prendre le temps de nous poser quelques minutes chaque jour nous évitant de foncer tête baissée dans cette nouvelle année … vu que vous recevez l’info un peu tard pour démarrer au 1er janvier, essayer de vous rappeler ce qui s’est passé dans ces premiers jours !

Médiapart et son rituel de voeux présidentiels

La République nous appartient, sans distinction d’origine, de condition, d’apparence, de croyance, de sexe ou de genre. Chaque année depuis 2010, Mediapart demande donc à un·e citoyen·ne de remplacer et de précéder le président en place dans l’exercice des vœux présidentiels.

« Fin du monde et fin du mois, même combat. » Cette année, c’est Vincent Verzat, 28 ans, vidéaste et activiste de la chaîne YouTube et page Facebook Partager c’est sympa, qui nous offre ses vœux de lucidité, de solidarité et de radicalité, alors que la pétition « L’Affaire du siècle », qui vise à attaquer l’État en justice pour inaction climatique et que Partager c’est sympa a contribué à initier, atteint les deux millions de signataires, un record historique.

Il succède dans cet exercice citoyen et mediapartien à Stéphane Hessel (vœux de résistance pour 2011), Moncef Marzouki (vœux d’espoir pour 2012), Édouard Martin (vœux de lutte pour 2013), Ariane Mnouchkine (vœux d’épopée pour 2014), François Morel (vœux de courage pour 2015), Océanerosemarie (vœux de paix pour 2016), Assa Traoré (vœux de fraternité pour 2017) et Sandrine Rousseau (vœux de liberté pour 2018).

Clin d’oeil. Et si l’on faisait un peu de prospective, la notre ne devrait pas être pire que tout ce que l’on entend ici ou là avec les supers experts, patentés ou non; bref, sans nous prendre au sérieux, voyons voir ce que nous pourrions bien en dire de cette nouvelle année, sans oublier de la mettre en perspective

2019, une année symbolique 3  ? et si c’était vrai

(en langage des nombres, le 9, et le zéro bien sûr comptent zéro – le 9 est le terme d’une gestation, et le début d’une autre façon de vivre – 2019 se décompose ainsi 2 + 1 = 3)

En terme astrologique, au delà de l’expression, ou de profiter du temps qui passe, le trois, chiffre symbole de la trinité fairréférence au divin. Il est à l’instar des Gémeaux – signe de la dualité, de la mobilité et du mouvement perpétuel, l’occasion de regarder en face, de mettre en “face à face” chacunes de nos situations, problématiques ou non, individuelles, familales ou collectives, et d’en comprendre le sens pour retrouver l’unité. (horizontalement – autrement dit, sur le plan humain et terrestre /  et verticalement – sur le plan céleste ou essentiel). En clair, il est temps de ne plus se voiler la face, et de se bouger ! En effet paradoxalement, ce mouvement perpétuel (de collecte de données, d’informations, d’apprentissages, de connaissances et de contacts divers et variés) n’a qu’un but : avoir des arguments solides et suffisamment affûtés pour rentrer dans un rapport de force qui puisse déboucher sur un véritable équilibe … autant le faire dans la douceur, cela n’en reste pas moins un sacré défi !

  • Et dans l’espace du temps,
    en dépit de nos éternuements sociétaux
    ou de notre arrogance puérile,
    la planète terre poursuit inexorablement sa route

Non, pas plus les banquiers que leurs marionnettes (états, multinationnales) n’auront gain de cause dans ce fantastique mouvement évolutionnaire, à la fois cosmique et profondémment humain, tel celui que nous traversons depuis quelques mois (années même) maintenant, pas seulement en France. Il nous faudra certes encore quelque temps (siècles ?) pour véritablement en finir avec les tyrans (à l’image de nos monstres intérieurs, entendez là de nos problèmes ou guerres intestines non résolu.e.s ou épurées) que nous avons trop longtemps laisser faire, sans nous réveiller. Ils ont joué leur rôle (les tyrans !) ; à nous reprendre les rênes de notre destin. (En langage politique, psychologique ou spirituel, on parle de souveraineté)

A l’instar du Cancer, 2020 – année symbolique 4 – qui sera l’année de la gestation / 2021 année symbolique 5,  – année de l’affirmation de soi – sera le moment de mettre en lumière les prémisses de la nouvelle ère de fraternité / que nous peaufinerons en 2022 – année symbolique 6 – / et nous permettra de découvrir une autre façon d’entrer en relation avec l’autre (et les autres) en 2023 – année symbolique 7 / pour se retrouver en 2024 – année symbolique 8 – etc. …

Rendez vous donc dans 6 ans, on fera le point à la sortie définitive de Pluton du Capricorne, le 20 novembre 2024 !!!

JFB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.