Effondrement, “Next”, collapsologie… un avis éclairé qui nous paraît très sensé

Actualisation mars 2019 :

Une vision de la collapsologie plutôt positive :

Actualisations, décembre 2018 : 

  • une synthèse des entretiens “Thinkerview” à propos de l’effondrement dont vous retrouverez tous les liens sous la vidéo de You tube … et quelle que soit la qualité des intervenants (que des hommes, faudra poser la question “pourquoi” à l’animateur …  ???), notre futur ne ressemble probablement pas à tout ce qui est dit ici. Et cela dit, non pas pour se dire que tout va s’arranger, plutôt pour être dans le présent en observation active, centrée sur la vie qui quoi qu’il arrive poursuivra son bonhomme de chemin …

  • un entretien à écouter et à voir pour comprendre où nous en sommes collectivement dans l’humanité aujourd’hui.

Nous sommes « au stade final de l’anthropocène »

Actualisation, novembre 2018 : 

Entretien entre Pablo Servigne et François Ruffin, avec une dernière bière et une dernière frite avant, peut-être, la fin du monde… (tel que nous le connaissons).

A la vingtième minute (18’30 exactement), Pablo parle du passage de la dépendance (l’enfance = nous sommes – quasi – tous prisonniers, des marionettes d’un système dont on ne sait pas vraiment comment en sortir)  à l’indépendance (l’adolescence = no limit !) pour arriver à l’interdépendance (et à l’autonomie) … cela rappellera des souvenirs à quelques un.e.s d’entre vous/nous : le réseau breton “Partag’ez don”.  … et peu après la description de sa vision de l’entraide vaut vraiment le détour : la sécurité sociale il y a des millions d’années avant nous ! Un entretien où j’ai bu du petit lait … (façon de parler !)

Actualisations octobre 2018 :

  • un entretien passionnant et très instructif sur la réflexion sur ce sujet de l’avenir de l’humanité et de la planète :

  • En dépit de quelques incohérences me semble-t-il* (mais nul n’est parfait), l’avis d’un économiste, un de plus qui réagit (enfin) bien tardivement sur la réalité de la situation de l’humanité sur une planète qui nous a déjà averti depuis bien longtemps. Une vision globale qui ne manque pas d’intérêt … *il y a sûrement d’autres solutions que de “cultiver” des poissons en forêt pour procurer des protéines aux populations concernées !…

  • et si le propos vous convient vous pourrez poursuivre avec son intervention au “TedEx” de Tours :

  • face à l’effondrement de nos sociétés, nous apprécions la sagesse des propos d’un Edgard Morin, plutôt que les annonces-appels plus ou moins catastrophistes qui n’apportent pas ni ne proposent de solution, ou tout au moins une pensée / vision d’avenir :

A voir l’atelier-conférence de Bernard Alonso :

Actualisation 18 septembre 2018 : la sélection d’inform’action sur le sujet :

Changement climatique, extinction massive des espèces, raréfaction des énergies fossiles, crise économique permanente, mais aussi transhumanisme et fatigue démocratique : notre civilisation va-t-elle s’effondrer au cours du XXIe siècle, comme celle des Mayas ou des habitants de l’île de Pâques avant elle ? Quelle est la part d’imaginaire et la part de réalité dans cette peur de fin du monde ? C’est ce que nous avons exploré tout au long des mois de juillet et août dans notre série d’été. Si vous avez raté une (ou plusieurs) émission (s), petite séance de rattrapage pour les retardataires.

Une illustration bien réelle :  l’histoire de Nauru

Isolée dans le Pacifique Sud, l’île de Nauru est le troisième plus petit pays du monde avec une superficie de 21kmet une population de 10 000 habitants. Nauru a été l’un des pays les plus riches du monde, avant de sombrer pour devenir un caillou stérile en proie à la corruption. Nauru, c’est l’histoire vraie de l’effondrement qui attend les sociétés industrielles si elles continuent à surexploiter leurs ressources.

Actualisation août 2018 : le message de l’effondrement de la société Celte, … regardez la gorgone !

Vous connaissez déjà le mouvement des collapsologues* dont je vous ai parlé à plusieurs reprises. Voici un entretien qui devrait nous aider à mieux en cerner l’intérêt et la vision, c’est en tout cas des propos que nous partageons ici au Jardin d’Eden, et suffisamment essentiels pour en faire un article à part. (Vous pourrez retrouver tous les autres numéros de Next ici sur ce site) :

* LE POINT DE DÉPART : LA GALAXIE DES “COLLAPSOLOGUES” :

En avril 2015, Pablo Servigne et Raphaël Stevens publient leur ouvrage “Comment tout peut s’effondrer”.

Ils lancent alors un nouveau courant intellectuel qu’ils nomment “Collapsologie” ou “science de l’effondrement de notre civilisation”. De l’anglais “To collapse”, s’effondrer.

Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas vu ou écouté, voici le numéro 8 de Next dont il est question dans l’entretien de Cyril Dion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.