Boycott / Se rassembler pour agir … des initiatives à suivre

Le résultat de la marche pour le climat de ce 13 octobre 2018 est un exemple de ce qui est dit dans cet article : tant que nous ne serons pas des millions à nous mobiliser, nos actions n’auront pas plus d’effet que des coups d’épée dans l’eau…

Boycott quotidien, le grand défi

 

Le boycott implique de traquer et casser certaines habitudes bien ancrées, de savoir se remettre en question, et heureusement de découvrir des alternatives joyeuses et bien plus satisfaisantes, comme le réseau des AMAP qui constitue l’une des plus belles réponses à un système de grande distribution ne respectant pas souvent leurs producteurs.

Nul doute que le boycott est une des meilleures solutions (voir articles précédents) pour changer nos habitudes de consommation ; la vidéo “Partager C’est Sympaest une façon “percutante” de passer l’info, et de s’y mettre … ça marche ! .. à condition d’être suffisamment nombreux  (voir initiative suivante).

 

 

Danone : le boycott marocain continue de peser sur les résultats

Et oui, voilà une bonne nouvelle pour celles et ceux qui souhaitent aller vers un autre mode de consommation et de mode vie … ce genre de chute de chiffre d’affaires ne peut qu’aller dans le bons sens, pas celui de la multinationale en question certes, et c’est tant mieux … et que l’on ne vienne pas invoquer la question du chômage qui se profilerait à l’horizon : le jour où ces multinationales qui empoisonnent le monde disparaîtront cela laissera de la place pour inventer de nouvelles façon de vivre (ici de s’alimenter) : un bel exemple de boycott qui nous montre que ça peut fonctionner … si tout le monde s’y met ! Merci le Maroc !

 

 

Lobbying citoyen

Nous en parlions lors du dernier envoi des infos et bonnes nouvelles (cf.dans l’édito, diviser pour régner) : seul un rassemblement des mobilisations peut avoir un impact en matière de décision. A l’instar de l’étude que je vous avais communiqué il y a quelques jours, de nombreux exemples prouvent que lorsque l’on est suffisamment nombreux*  pour refuser des dispositions, projets de décrets ou de lois, etc. on peut obtenir gain de cause … (*i.e. aux alentours de 3.5% de la population globale d’un territoire et en rapport avec une problématique donnée = si une affaire concerne une commune, on prend 3,5% du nombre total d’habitants, idem lorsque la question concerne un département, une région, un pays etc …)

Je ne sais pas ce que donnera cette nouvelle initiative qui en tout cas a le mérite d’exister ; la voici pour info :

 

 

TRANSISCOPE

 

Transiscope a pour objectif de mettre en lumière toutes les alternatives pour la transition en les affichant sur une carte unique, en collectant les données déjà existantes.

  • Informer sur les organisations et initiatives citoyennes existantes de manière simple, claire et attirante grâce à une classification intuitive, un format harmonisé de présentation des initiatives et différents outils numériques disponibles;
  • Inciter à la participation et à l’action citoyenne par la création d’un annuaire de contact des alternatives;
  • Accélérer la mise en réseau et les synergies entre les initiatives : rendre les alternatives visibles les unes aux autres est un facteur clé de la mise en coopération;
  • Visualiser les territoires ou les problématiques qui nécessitent le développement d’alternatives concrètes;
  • Développer et outiller nos communs : les logiciels développés pour le projet sont libres, donc ré-utilisables et améliorables pour d’autres projets.

EN SAVOIR PLUS

 

 

La 3e édition des Rencontres Associations & Philanthropes a eu lieu les 9 et 10 octobre derniers. Bilan et résultats d’un événement engagé pour la planète !

En organisant la 3e édition des RAP, le 1% for the Planet a tenu sa promesse d’accélérateur de dons et de facilitateur entre associations et philanthropes. À l’issue des deux journées de pitch de 40 associations environnementales et de rencontres directes avec des entreprises, 400 000€ ont été levés, soit le double par rapport aux RAP en 2017. Enthousiasmés, 18 mécènes ont choisi de passer à l’acte et de financer par leurs dons 27 solutions concrètes, les plus impactantes et urgentes pour la planète.

Total des dons reçus pour la catégorie Rivières & Océans : 85 000 €.

Bloom a reçu 30 000 € pour son Observatoire des subventions à la pêche française afin de réaliser un bilan complet sur le système opaque des subventions qui financent la surpêche et la destruction des océans, condition préalable indispensable à la suppression de ces aides.

À savoir : Sans la dotation de 18K € reçue lors des RAP en 2017, Bloom n’aurait pas pu lancer sa campagne contre la pêche électrique en Europe.

Le reste des subventions a été attribué aux associations APECS, Ethic Ocean, Fondation Tara Expéditions, Longitude 181, NaturEvolution et Sea Shepherd France.

Total des dons reçus pour la catégorie Santé & Environnement : 60 000 €

Générations Futures a reçu 40 000 € pour son projet de promotion des systèmes agricoles qui réduisent fortement l’utilisation des pesticides de synthèse. Le projet valorise l’expérience de centaines d’agriculteurs qui ont déjà diminué de moitié leur usage de pesticides, et peuvent démontrer aux autres exploitants agricoles que la transition est possible et rentable.

Le reste des subventions a été perçu par les associations Kynarou et WECF.

Total des dons reçus pour la catégorie Biodiversité & Écosystèmes : 70 000 €

Planète Urgence a reçu 30 000 € pour son projet de développement économique et de conservation des ressources naturelles à Madagascar afin de permettre la restauration forestière de zones dégradées et l’amélioration des conditions de vie de la population locale.

Les 40 000 € restants ont été perçus par les associations Aspas et Wildlife Angel.

Total des dons reçus pour la catégorie Climat & Énergie : 50 000 €

Plastic Odyssey a reçu 20 000 € pour son projet d’expédition autour du monde pour réduire la pollution de l’océan par le plastique. Une Première mondiale puisque le navire de 25m avancera uniquement grâce aux déchets plastiques.

Gold of Bengal a reçu 20 000 € pour  son Low-Tech Lab sur l’île de Lesbos en Grèce afin de répondre à l’urgence humanitaire dans les camps de migrants en créant des solutions low-tech répondant aux besoins de base des migrants de façon autonome et durable.

Les 10 000 € restants ont été attribués à La Tricyclerie.

Total des dons reçus pour la catégorie Mouvements éco-citoyens : 50 000 €

Reporterre a reçu 30 000€ pour son projet éditorial Écologie et quartiers populaires, qui veut redonner la parole aux habitants des quartiers populaires, à travers toute la France, sur le dérèglement climatique et les questions écologiques.

Le reste des subventions a été perçu par les associations Conscience et impact écologique, Energie partagée et Refedd.

Total des dons reçus pour la catégorie Agriculture & Sols : 65 000 €

Terre & Humanisme a reçu 20 000 € pour son projet de litière fermentée, une alternative agroécologique aux intrants de synthèse.

Les 45 000 € restants des subventions ont été reversés aux associations Graines de Troc, Inf’OGM, Mille Variétés anciennes et Terre de Liens.

Total des dons reçus pour la catégorie Pédagogie active au contact de la nature : 20 000 €

6Labs a reçu 10 000 € pour son projet Graines d’espoirs, un film-documentaire dans lequel 400 jeunes réalisateurs de 10 à 25 ans issus de 4 pays et 7 régions explorent leurs territoires en partant de leurs questionnements autour des enjeux de l’avenir, et racontent les solutions qu’ils repèrent.

Les autres 10 000 € ont été attribués à l’association Mountain Riders.

Liste des mécènes donateurs de cette édition des RAP 2018 :

  • Fondation Léa Nature Jardin Bio
  • Fondation Nature et Découvertes
  • Triballat VRAI
  • Fondation Lemarchand
  • Caudalie
  • La Boulangère Bio
  • Terre d’Oc
  • Ecodoo
  • Fondation Cabestan
  • Fondation Maisons du Monde
  • Fondation de France
  • Fondation Carasso

TPE membres du 1% for the Planet :

  • Oxao
  • Les Petits Radis
  • Humus
  • Connected Beauties
  • We4Planet

Sans oublier le fonds de dotation du 1% for the Planet.

Source : PositivR, partenaire de 1% pour la planète

 

 

Autre expérience et tentative de rassemblement, celui des étudiants des grandes écoles qui lancent un appel, ils sont déjà 13000 à avoir répondu ; voir l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.