« Avec le convivialisme, réunir les forces de la vie contre le néolibéralisme»

Patrick Viveret, Philosophe et essayiste

« Elaborer une pensée et une intelligibilité du monde alternative à celles que le néolibéralisme a su imposer à toute la planète » : telle est l’ambition des 300 personnalités de 33 pays différents1 signataires du Second manifeste convivialiste (Actes Sud).  Il s’agit de trouver et formaliser une alternative au fameux « TINA » de Margareth Thatcher et aux valeurs véhiculées par le néolibéralisme  comme l’avidité, la démesure, la concurrence à outrance. Le convivialisme, « philosophie de l’art de vivre ensemble », propose donc cinq principes majeurs pour libérer nos esprits de l’emprise néolibérale :

  • le principe de commune naturalité (les humains vivent dans la nature, pas à l’extérieur),
  • de commune humanité,
  • de commune socialité (les rapports sociaux sont notre plus grande richesse),
  • de légitime individuation (le droit d’affirmer sa personnalité),
  • d’opposition créatrice (la différenciation au service du bien commun),
  • et un impératif, celui du refus de la démesure, afin d’échapper au désir de toute puissance.

Lire l’ensemble de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.