Vivre sans pesticide, à l’échelle d’un pays, c’est possible …

Message de Guillaume Chopin – Association santé naturelle :

  • Le Salvador bannit le « Round-up » et 53 pesticides en 2013 !

On ne peut que se réjouir que des États décident de se sortir du « tout agriculture chimique ».
C’est le cas du Salvador, un petit pays courageux d’Amérique centrale.
Il y a 5 ans, ce pays a voté l’interdiction de 53 pesticides et engrais chimiques… dont le fameux Round-up !
Et dans le même mouvement, le pays a encouragé les agriculteurs à revenir à des cultures adaptées à ce pays, son terrain et son climat !

Pour quel résultat ? Il est encore un peu tôt pour le dire. Passer du « tout chimique » au « tout naturel » prend du temps et des efforts ! Mais comme le montre ce reportage de journalistes de France 2, un nouvel espoir est en train de naître au Salvador :

 

  • Une autre décision courageuse au Sri Lanka

En 2015, son président Mahinda Rajapaksa a décidé d’interdire le glyphosate.
Pourtant, le Sri Lanka est un grand producteur de thé et de riz… et c’était un grand consommateur de glyphosate !
Mais voilà : l’herbicide causait probablement des maladies chroniques rénales graves chez les paysans… et aurait même « tué 20 000 personnes » ! Là-bas, le glyphosate serait particulièrement toxique parce qu’il se mêle à l’arsenic, très présent dans les sols.
Et voilà comment le Sri Lanka a pris la décision courageuse d’interdire l’importation, la vente et l’utilisation d’herbicides à base de glyphosate !
Je vous conseille de regarder ce petit reportage de 4 minutes à ce sujet :

 

  • Difficultés à court terme, LUMIÈRE à long terme !Il reste difficile pour des agriculteurs de se reconvertir du jour au lendemain !
    Dans un premier temps, la productivité diminue, forcément, car il n’est pas facile de se réhabituer à faire sans ce « désherbant chimique », ravageur pour les sols et la santé.
    Voilà pourquoi des voix s’élèvent au Sri Lanka pour demander le retour du glyphosate.
    Et pourtant, se passer du glyphosate est bien la meilleure décision possible à long terme !
    Car il est clair que le glyphosate sera interdit PARTOUT, un jour ou l’autre, parce que les nouveaux modes de production, plus sains, plus bio, plus respectueux de notre santé, sont le véritable avenir de l’agriculture dans le monde !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.