Un autre regard sur le monde … et ça change tout !

Actualisation 15 juin 2020 : A propos de futur … accrochez vos ceintures !

Actualisation 8 mai 2020 :

Le droit de refuser la vaccination : sortir de l’hypnose collective !

Désolé, you tube vient à nouveau de censurer cette vidéo … décidemment, ils n’ont pas envie que la vérité se sache ! … Mais rassurez vous j’enregistre toutes les vidéos de Tal et je vous en donne le lien pour la voir ici

Involution/Evolution, observons et ne jugeons pas. Un entretien qui fait du bien !

La libération approche !

De l’équipe de l’Harmonie d’Ardwen

Chers lecteurs et lectrices, 
En ces temps étranges il est capital de faire circuler des informations capitales pour notre vie et notre survie ! C’est le but de cette newsletter !
Et si pour contribuer à ce que le monde s’emballe moins on commençait par décélérer soi même ? .

Dans la chaleur du confinement, s’extraire de la cadence surréaliste du monde pour une pause imposée et nous faire réfléchir à une nouvelle manière de vivre sa vie, à quelle dynamique, dans quelle intensité, à quelle vitesse … Prenons le temps de ne rien faire, rien attendre, rien espérer, rien projeter, rien prévoir … comme si on s’endormait dans un doux sommeil.
Si l’injonction à la productivité est épuisante en temps normal, elle est éreintante en période de confinement. La notion d’injonction à la productivité fait référence aux éléments externes – entourage, société, réseaux sociaux – qui nous encouragent à penser que la valeur d’une personne est corrélée à ce qu’elle produit et de ce qu’elle fait. Cette injonction nous entraîne à combler chaque temps « mort », chaque « vide » pour que le rien n’existe pas.

Sommes-nous en train de perdre notre temps si nous ne faisons « rien » ? Oui, selon les critères de notre société pré-c…….s. Nous existions au regard de notre production, de nos impôts, de nos enfants, de nos hobbies. J’en parle comme si cette époque était révolue alors que l’injonction à la production est toujours là. Mais là où l’ennui était proscrit, il devient une possibilité acceptée et peut-être même voulue, souhaitable, essentielle.

Ces temps, caractérisés par l’incertitude du dénouement, précipitent le bouleversement de notre façon de travailler, de notre vision du monde ou encore de nos valeurs. Cette période est également l’occasion de regarder vers l’avenir en se rappelant que la société telle qu’elle était n’était pas si séduisante. L’injonction à la productivité n’en est qu’un exemple.
Nous devons lâcher nos peurs et devenir conscients afin d’œuvrer positivement en comprenant que nous SOMMES TOUS UN et que le temps des divisions et des luttes de pouvoir touche à sa fin. Ne perdons pas de temps et d’énergie à « lutter contre » mais consacrons nos forces à créer dans nos vies personnelles sérénité, amour, santé, joie et ouverture aux inspirations spirituelles.

Prenez soin de vous !
Sylvie BAIKRICH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.