Sortir du capitalisme financier

Actualisations novembre 2019 :

Voici le second épisode de la présentation de “Travail salaire profit“. (cf.infolettre N°105 pour le premier épisode) :

Franck Lepage sur Le média :

« Aujourd’hui, la prophétie de Georges Orwell se trouve réalisée : on nous a supprimé tous les mots du vocabulaire qui nous permettaient de penser négativement le capitalisme. » Franck Lepage (Militant de l’éducation populaire)
Vidéo diffusée sur «Le Media» le 21/11/18

Article d’origine :

NOTA : Les deux documents ci dessous sont sur “Là bas si j’y suis”, vous ne pourrez les visionner intégralement – et ça vaut le coût ! – qu’en étant abonné.e.s.

Les lois du capital

Une première analyse de Gérard Mordillat sur la situation en France avec une grille de lecture renouvelée … sur un nouveau média libre “regards.fr”. Il n’est pas certain cependant que l’argumentation séduisante proposée par Gérard Mordillat nous permette de sortir de l’idéologie capitaliste. L’utilisation du terme et de la “méthode marxiste” ne suffit pas pour sortir du capitalisme … le terme communisme fait encore bien peur … et aurait grandement besoin d’être reconsidérée au delà des déviation désatreuse dont il fait l’objet dans ses applications (soviétique ou chinoise par exemple)

Avec Bertrand Rothé, Gérard Mordillat vient de publier “Les lois du capital” (Seuil). Ils ont aussi coréalisé ensemble ce film documentaire “Travail, Salaire, Profit” en accès libre en ce moment sur ARTE dans lequel des chercheurs du monde entier (économistes, historiens, sociologues, juristes) interrogent les concepts fondamentaux de l’économie. Gérard Mordillat est l’invité de #LaMidinale.

Pour voir le film documentaire “travail, salaire, profit”, ici sur ARTE

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barre-arc-en-ciel-JDD.png.

La croissance économique, un mythe à détruire

Après les “lois du capital”, un autre économiste Eloi Laurent nous explique clairement comment “sortir du mythe de la croissance”. Un élairage pertinent sur la situation mondiale, assorti de propositions concrètes … et pareillement la demonstration brillante de cet économiste ne nous convainc pas : même si cette proposition nous fait faire un pas de géant ou tout au moins significatif, il ne suffit pas de s’affranchir du mythe de la croissance pour sortir du capitalisme ; on devrait d’ailleurs plutôt dire du capital.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Word-press-12.jpg.
« Nous devons œuvrer pour avoir plus de croissance, créer davantage d’emplois, et donc de mieux-être dans nos sociétés [1] ». Voici résumée en une phrase, prononcée par Emmanuel Macron en ouverture du dernier sommet du G7 à Biarritz, toute la mythologie de la croissance économique : la croissance crée des emplois, et donc du bien-être dans la société !

L’humanité peut-elle survivre dans des systèmes à monnaie unique ?

Philippe Derruder nous propose ici un mémoire dans la lignée des deux entretiens précédents : Ici le lien PDF du mémoire de Philippe qu’il nous invite à partager. Nous sommes ici en présence d’une proposition plus aboutie qui ne remet toutefois toujours pas en question la notion du modèle de société fondé sur le capital, mais prépare les mentalités pour nous y conduire. Très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.