Se mobiliser … en masse ? / D’autres réflexions et idées sociopolitiques / et si c’était encore autrement ?

Le 26 mai : une bonne idée a fait son chemin !

Le 26 mai : une bonne idée a fait son chemin !

Un communiqué de l’Ere du peuple … :

“Le renouveau de mobilisation à la SNCF déjoue tous les plans de la direction de l’entreprise. Celle-ci doit sans doute méditer le sort qu’a connu à Air France une direction qui n’avait pas une vue réaliste de l’état d’esprit des salariés. De ce fait, toute la situation est entrée dans une nouvelle phase. Le pouvoir comptait être débarrassé de la question sociale cheminote. Elle lui est revenue sur les genoux sans tendresse.

L’impasse du dialogue des syndicats cheminots avec le Premier ministre en atteste. Dès lors l’initiative de mobilisation commune du 26 mai prend une signification plus profonde qu’il y paraît. Évidemment, le large vote de la direction confédérale de la CGT est l’évènement clef du contexte. Ce vote donne à la centrale un rôle nouveau dans la société puisqu’il s’adresse à elle en lui proposant de se mobiliser sur une cause sociale.

Dès lors, quelque chose paraît désormais davantage à portée de main. Il s’agit du retrait de la réforme de la SNCF. Les autres batailles jointes comme celle pour le service public ou celle sur la défense de l’hôpital public avanceront d’un pas de géant si cette victoire était obtenue. Le raisonnement est plus que jamais concentré sur l’idée que face au changement de société qu’organise Macron, la société doit pouvoir répliquer dans sa masse et sa diversité. Tel est le sens fondamental de la mobilisation du 26 mai, en fin de semaine un jour où tout le monde peut être là, salarié ou pas.” Lire la suite

(Source : l’ère du peuple)

 

 

A propos de la situation actuelle, 3 entretiens de la Guerre des idées sur Là bas si j’y suis

  • Quand Bourdieu démolit Macron, une  rencontre avec Didier Eribon

  • Alain Deneault : euthanasier le capitalisme !

  • François Cusset : l’État brandit la violence pour cacher celle qu’il pratique

 

La question de la souveraineté

Retour sur une conférence de Ghis il y a un an, en pleine élection présidentielle en France …

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.