Se mobiliser avec discernement, remettre les pendules à l’heure, la vraie urgence du moment, le sol !

“L’AFFAIRE DU SIÈCLE”

Quatre associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits. C’est l’Affaire du Siècle.

Vous avez probablement déjà signé cette pétition, comme moi, …pourtant je crains qu’il y ait besoin d’un peu plus de discernement. Si le gouvernement ne fait pas ce qu’il faut pour le climat, il se peut qu’il y est une bonne raison, celle qu’il n’y ait pas d’urgence climatique comme l’explique très bien un expert chargé d’étudier les rapports du GIEC* sur lesquels sont basés les actions gouvernementales – rapports confortés par la quasi majorité des scientifiques, Aurelien  Barreau en tête qui mélange allègrement le réchauffement climatique auquel il donne une origine anthropique, due à l’activité humaine, ce qui totalement faux comme le démontre ledit   François Gervais – L’urgence climatique est un leurre + interview sur Sud Radio. et en prétendant que cela est “acté” via les médias*

Après pour le reste nous ne pouvons qu’être d’accord sur l’utilisation “exponentiellement croissante des ressources” dans un monde de taille finie détruisant la biodiversité / la question de la pollution de l’eau, de l’air, des sols / l’étiolement-atrophie des espaces de vie, des animaux en particulier … je ne le suivrai plus du tout sur ses prédictions guerrières à l’arrivée des millions de migrants en Europe dans les années à venir … lesdites migrations restant à prouver. Tout dépendra précisémment de nos actions immédiates sur ces 3 points (utilisation des ressouces / pollution / espaces de vie), la plus urgente et à notre portée étant celle de l’arrêt de la destruction des sols (voir article ci-dessous sur la journée nationale du sol vivant)

Alors si la pétition concerne et invite le(s) gouvernement(s) à prendre des mesures immédiates sur ces trois points on ne peut que signer … pour la question du climat et du réchauffement climatique qui tient précisémment le haut du pavé en termes de revendications nous risquons bien une fois de plus de nous faire avoir sur le reste, autrement dit sur l’essentiel ...

* Pourquoi croyez vous que les médias fassent tant de foin, invitent tant d’experts (pas celui dont je vous parlais au début de cet article), qu’il y ait autant de succès sur ce thème du climat. Lisons bien les slogans, ce n’est pas le climat qu’il faut changer, c’est le système**, pour agir correctement sur les questions cruciales précitées, à commencer par la terre qui porte et nous nourrit ….

** d’où l’intérêt du mouvement que les gilets jaunes mettent en lumière pour nous réveiller (voir article  sur la “Désobéissance civile”)

 

François Gervais n’est pas le seul à dénoner l’enfumage de l’urgence climatique, il y a quelque temps déjà nous avions communiqué cet article de Boulevard Voltaire : Réchauffement : quelques vraies raisons des changements climatiques

 

 

 Pour une agriculture du vivant, “inclusive”

Ce n’est pas pour rien que nous avons consacré un week end entier sur l’importance du SOL, de notre terre qui se meurt un peu plus chaque jour avec le système agronomique et de politique agricole qui n’a plus rien de “commun” en dehors de l’argent …

Voilà des acteurs qui ont compris à la fois la fond du problème et ont les solutions d’avenir avec une lucidité à laquelle ous ne sommes pas habitués, même dans les cicrcuits courts, bio et autres alternatifs éclairés que nous sommes (pas toujours justement !): le manque de végétal est le chemin de l’enfer, le feu ravage le monde…, comment on fait la révolution agronomique dans les territoires en ne diabolisant personne et faisant évoluer tout le monde, … écouter plutôt ces intervenants de la JOURNÉE NATIONALE SOL VIVANT – MARCIAC 2018, absolument génial, instructif, engageant, quand est ce qu’on y va !

“Une prune du vivant”

Introduisant l’ensemble des autres intervenant, Alain Canet nous dresse un constat général et généralisé, ce n’est pas pour des prunes … et en particulier pour nous à Champagnac … la Prune !

 

Les solutions existent, en voilà quelques unes :

Solution, refaire du sol : sols nus, sols foutus, l’urgence absolue !!!

Si vous voulez approfondir le sujet avec Konrad, je vous invite à aller sur ce lien qui vous donne toutes ses interventions de formation en vidéos pour apprendre aux agriculteursl’urgence et les moyens de réaliser la transition écologique, la vraie celle-là, pas celle des éoliennes géantes ou des champs de panneaux solaires ou photovoltaïques, etc. C’est absolument génial. Si certains s’en sentent le courage, n’hésitez pas à organiser des séances de projection pour les agriculteurs, avec* de préférence un agriculteur ayant compris toute l’histoire, et ce n’est pas si compliquée que ça, en tout cas ça ne devrait pas l’être pour des professionnels de l’agriculture à l’esprit ouvert ! * à moins que Konrad soit disponible pour faire une conférenece préalable …

Concrètement, une visite de ferme : https://www.youtube.com/watch?v=NHV3kEO5iVM

Pur aller encore plus loin :

 

Solution : La phyllosophie et l’agriculture, ou la sagesse des feuilles 

 

Solution, rassembler plutôt que diviser  

Agriculture & alimentation, comprendre ce que nous mangeons ! 95% de ce que les français mangent viennent de l’industrie lourde, agricole et agroalimentaire … la priorité, s’attaquer à ce problème des 95%, c’est cette masse là qu’il faut faire bouger.

Solution : les groupements d’agriculteurs

Solution : mesurer pour progresser

Des indicateurs de pilotage durables pour mesurer les résultats

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.