Phénomènes du piano … à vous couper le souffle !

Actualisation du 3 novembre 2017 :

Daniil Trifonov époustouflant dans cette sonate de Beethoven ; regardez ces expressions de visage, ces mouvements de tout le corps qui tantôt épouse le piano, replié et frôlant le clavier, ” à la Glenn Gould”, tantôt s’en éloigne, les bras raides, comme téléscopiques ….

Bon d’accord, je ne serai pas chauvin en vous proposant l’éclatante version de Yeol Eum Son !

 

Article d’origine :

Résultat d’images pour piano images

Les phénomènes du piano, qui ont toujours existé, sont de plus en plus légion aujourd’hui (voir en fin d’article).

Le but de cet article est vous en faire (re)découvrir quelques un-e-s ; nous avons beaucoup donné d’exemples au féminin ces derniers mois (Yuga Wang / Katia Buniatischvili, Valentina Lisitsa, etc.) ; aujourd’hui 2 hommes, tout aussi exceptionnels, que j’avais découvert il y a quelque temps (Infoslettre N°16 d’août 2016 – 20ème diapo), et dont le second Daniil Trifonov est vraiment un “coup de coeur” :

  • Lang Lang … est un de ces artistes du moment à l’immense talent, et qui a le sens du spectacle, c’est le moins qu’on puisse dire, voyez plutôt :

 

 

  • Trifonov, … un génie virtuose du piano, incroyablement doué ; tout d’abord ici dans les études transcendantes de Franz Liszt à l’auditorium Maurice Ravel de Lyon en 2014 ; une performance hors du commun ; et ça va tellement vite, qu’il n’y pas trop de place à la mise en scéne, ce qui n’empêche pas l’artiste d’être intensémment “habité” par la musique, c’est absolument vertigineux !  … (regardez son visage, les gouttes de sueurs tombant sur ses mains tandis qu’il joue en solo ainsi pendant plus d’une heure non stop !) :

Si vous aimez la légèreté et la délicatesse, écoutez le passage de 15’45” à 19′ 22″ des ces études transcendantes …

ou encore cette superbe interprétation de la variation opus 22 de Chopin :

Les expressions de visage quasi permanente que Trifonov manifeste sont révélatrices d’une incroyable imprégnation de la musique, telle que le caméraman nous y invite (les plans sont sacrément bien faits), que nous pouvons apprécier une fois encore, ici en décembre 2013 à Moscou dans l’interprétation du 2ème concerto de Chopin avec en prime 2 bis ! :

https://www.youtube.com/watch?v=8V4QC76yKdA

Plus récemment, août 2017, Trifonov à Carnégie hall pour Kreisleriana de Robert Schumann … le monsieur a pris du poids, transpire toujours autant, son jeu restant de plus en plus intériorisé mais non moins expressif avec des expressions du visage incroyables, parfois “extatiques”, écoutez et voyez plutôt, c’est superbe !

et je ne résiste pas enfin à vous faire partager le sublime 3ème concerto de Rachmaninov avec cet immense * artiste aussi imprégné de la musique qu’il est possible de l’être :

* à tel point qu’à certains moments on a l’impression qu’il va engloger le piano, ou y rentrer dedans, se couler à l’intérieur comme s’il rentrait dans un coquillage pour y retrouver la quintessance de la vie …

 

 

Pour les amateurs de virtuosité, de brefs aperçus vers quelques un-e-s autres de ces phénomènes, devenu-e-s si nombreux-ses aujourd’hui que la liste est loin d’être exhaustive  ….

(désolé pour la fin de la dernière vidéo où les images n’ont aucun rapport ni aucun sens au vu de ce qui précède, images que malheureusement je n’ai pas pu ni su couper).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.