Manifeste étudiant / Utopia octobre 2018 / Ecocide

À quoi bon décrocher un job en or si celui-ci contribue à l’anéantissement du monde, et, par conséquent, à son propre anéantissement ? Voici, en somme la question cruciale à laquelle ont répondu les 13 000 étudiants de grandes écoles signataires du Manifeste pour un réveil écologique. Un geste fort qui les engage officiellement à ne jamais travailler pour une entreprise polluante. Gros plan sur une initiative exemplaire qui invite à l’optimisme.

Ce Manifeste pour un réveil écologique, a déjà rencontré un succès fulgurant en 3 semaines auprès des étudiants des grandes écoles (HEC, Ulm, Polytechnique…)

 

 

 

Les infos du moment …

« Limiter le réchauffement de la planète réduirait le nombre de personnes exposées aux risques liés au climat et à la pauvreté »

Sortie du rapport du GIEC : Des milliers de personnes étaient encore dans les rues ce week-end pour le climat. Les scientifiques tirent encore une fois le signal d’alarme. À quand le grand réveil afin de stopper le dérèglement climatique ? +5°C en 2100 ? Stopper le réchauffement climatique n’est qu’une étape si on souhaite éviter une très grande casse pour la vie à l’échelle mondiale. Lire l’article

 

 

L’écocide : d’un crime contre l’humanité à un droit pour la Terre

Alors que nous vivons déjà la sixième extinction de masse, faudra-t-il que chacun subisse la perte d’un être cher à cause d’une catastrophe naturelle pour que nous décidions tous d’agir ?

Contraindre les activités industrielles et étatiques au respect du vivant et de la Terre, c’est le combat des juristes militant pour la reconnaissance de l’écocide, comme la française Valérie Cabanes.

Ecocide : un endommagement grave de tout ou partie du système des communs planétaires et/ou d’un système écologique de la Terre – dont dépend de fait l’humanité – et ce dans le respect des limites planétaires connues.

Lire l’intégralité de l’article

 

 

De plus en plus d’initiatives citoyennes voient le jour pour protéger notre planète

Les mouvements citoyens qui émergent un peu partout témoignent de deux choses : l’urgence de plus en plus ressentie par l’humain devant l’un des plus grands défis de son espèce, l’effondrement écologique, et la volonté de se rassembler pour y faire face.

Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.