A quoi servent les pétitions, exemples …

Actualisations – compléments d’infos (article original du 27 juillet à retrouver plus bas, ci dessous)

  • 17 novembre 2017 : 2 actions, l’une nationale pour l’instauration d’un référendum d’initiative populaire, l’autre internationale pour faire reconnaître officiellement la nocivité des radiofréquences (CPL, LINKY, portables etc.) sur la santé humaine

1/ Instauration du référendum d’initiative citoyenne en France

Merci de diffuser ce message à vos réseaux car il faut atteindre les 5000 signatures… Votre courriel devrait être bien reçu puisque le RIC est souhaité par 83% des Français (Sondage IFOP Focus n°154 d’avril 2017) et il donne la réalité du pouvoir aux citoyens…

2/ Déplacer les radiations de radiofréquences (RF) de la classe 2b vers la classe 1 

A l’heure où l’Etat français impose par la loi l’installation des compteurs LINKY couplés au système CPL toxique au sein même du domicile de l’ensemble de la population, des compteurs GAZPAR et compagnie pour l’eau, il est plus que nécessaire de faire reconnaître officiellement par l’OMS la nocivité des radiofréquences.

Pour celles et ceux qui ne comprennent pas l’anglais, cette pétition demande à l’OMS de reclasser les radiofréquences, actuellement classées dans le Groupe 2B potentiellement cancérogène, dans le Groupe 1 = cancérogène pour l’homme.

Cette pétition est internationale. Elle est soutenue par le Dr. Lennart HARDELL, Oncologue suédois, MD PhD, Hôpital Université d’Orebro, qui demande le reclassement des radiofréquences dans le Groupe 1 – cancérogène pour l’homme, comme l’ont été le tabac, le plomb, l’amiante, les vapeurs de diesel, etc.

 

  • Actualisation du 10 novembre 2017 :

[VICTOIRE] Ferme-usine des #4000bovins : Grâce à vous, une 1ère victoire !!!

Le projet de ferme-usine des 4000 bovins envisagé à Digoin en Saône-et-Loire vient de connaître son premier coup d’arrêt. Le commissaire enquêteur a en effet émis un avis négatif au dossier d’enquête publique… lire la suite

 

 

Article d’origine (27/07/2017) :

Il est possible que les pétitions puissent servir à quelque chose,  … et encore, si nous étions des millions plutôt que des milliers, ça marcherait beaucoup mieux, dans le calme et la dignité, à la hauteur de la détermination.

Cela voudrait dire que nous serions suffisamment nombreux à être éveillé-e-s, conscient-e-s, ce qui implique que nous ayons d’abord envie et la volonté de (nous) remettre en question dans notre mode de vie par rapport aux sujets sur (et non pas contre) lesquels nous pourrions entrer en “pétition” ou nous mobiliser, et par ailleurs que nous soyons bien informé-e-s de la réalité des faits …

Je ne suis pas sûr d’ailleurs que ce “combat” soit la meilleure solution, – en tout cas certainement pas la seule, car il est tellement plus facile de critiquer, d’être dans “l’opposition” que de se remettre en question – ; mais cela fait partie du paysage dans lequel nous sommes … y’a du chemin à faire n’est ce pas ?!

Dans ce sens je vous invite à aller au bout du texte de cet article concernant la pétition qui circule actuellement sur un sujet important et encore tabou au sein de la société, je veux parler de la sexualité, notamment au travers des dangers du programme “d’éducation à la sexualité” du ministère de l’éducation nationale dès la maternelle !  (obéissance aux injonctions de la commission européenne).

Résultat d’images pour solidarité internationale

 

 

Actualité oblige, c’est dans le courant de cette semaine 37 (du 11 au 15 septembre) que doit se prendre la décision finale sur les traités TAFTA-CETA …  voici où nous en sommes :

Partagez la pétition sur Facebook

En attendant des jours meilleurs, voilà quelques exemples de résultat de pétitions communiqués également par le collectif “SumOfUs”, (à prendre avec le recul habituel de toute information de ce genre.  Je retransmets ici l’intégralité de leur message) :

” Quel début d’année ! Grâce à vous et à toute la communauté SumOfUs, le combat contre le pouvoir grandissant des grandes entreprises a connu de très belles avancées ces derniers mois.

Nous souhaitions profiter de cette pause estivale pour faire le point sur les victoires que nous avons remportées ensemble. C’est un peu plus long que d’habitude mais ça en vaut la peine ;

Vous avez participé à mettre hors-jeu le fipronil, cet infâme pesticide tueur d’abeilles produit par BASF – et c’est pas fini!

Le combat international pour la protection des abeilles fait parti des combats les plus essentiels pour SumOfUs et ses membres. Nous ne cessons de mener des campagnes stratégiques afin d’obtenir un bannissement des pesticides qui exterminent les abeilles comme les néonicotinoïdes.

Et grâce à vous, l’année 2016 et ce début d’année 2017 ont été celles qui ont permis des avancées déterminantes pour la protection des abeilles.

Rappelez-vous, cela avait commencé en juin 2016 avec l’adoption de la loi biodiversité qui a scellé l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes en France à partir de 2018 (interdiction totale – sans dérogation possible – à partir de 2020).

remise de pétition Plus de 500.000 membres SumOfUs comme vous avaient poussé les député-e-s à faire mordre la poussière aux multinationales du toxique comme Bayer (leader du marché des néonicotinoïdes) et à en finir avec ces pesticides exterminateurs d’abeilles, sachant que cette décision historique (la France est le premier pays à avoir décidé d’interdire ces pesticides) déclencherait un effet domino dans le monde entier.

Et effectivement, cette effet domino a commencé avec la décision de l’UE, actée en fin d’année 2016, d’interdire une bonne fois pour toutes le fipronil, pesticide de BASF qui menace fortement la capacité de reproduction des abeilles selon une étude sans équivoque publiée par l’INRA. Et là aussi votre voix a été déterminante Bousquet : plus de 118.000 membres de SumOfUs ont poussé la Commission européenne à acter définitivement cette sage décision.

campagne contre le fipronil

Et ce n’est pas fini ! Désormais, comme nous l’espérions après à l’interdiction des néonicotinoïdes en France, la Commission européenne a récemment proposé aux pays de l’UE de bannir ces pesticides exterminateurs d’abeilles dans toute l’Europe !

campagne contre les néonicotinoïdes en UEMais comme on pouvais s’y attendre, cela ne plaît pas du tout aux multinationales du toxique comme Bayer qui font tout leur possible pour empêcher que cette décision historique n’advienne. 

Vous êtes déjà plus de 300.000 membres à demander aux gouvernements de l’UE de voter POUR cette interdiction qui accélèrera davantage la disparition des pesticides tueurs d’abeilles dans le monde.

Si vous n’avez pas encore signé et partagé cette pétition déterminante avec vos proche, vous pouvez le faire maintenant ici: https://actions.sumofus.org/a/support-the-european-commission-s-neonics-ban-proposal/


Vous avez forcé la Mairie de Paris à rompre son partenariat avec le cimentier Lafarge, impliqué dans une collaboration avec des groupes terroristes en Syrie

Article paru dans ChallengesCette année, pas de sable Lafarge sur les berges de la Seine! Jusqu’en 2017, c’est en effet le géant du ciment qui fournissait la ville pour son événement annuel, Paris-Plages.

Mais ça, c’était avant. Avant que l’entreprise soit accusée d’avoir tiré profit de la guerre en Syrie et d’y avoir indirectement financé des groupes terroristes, et avant que des milliers de membres de SumOfUs comme vous demandent à la Mairie de Paris de ne plus travailler avec le cimentier.

Face à cette mobilisation, la Ville de Paris a décidé de boycotter l’entreprise.

Lafarge est aujourd’hui visé par une enquête judiciaire et poursuivi pour “financement d’entreprise terroriste” – nous comptons bien suivre cette affaire de très près.


Grâce à votre réactivité, PayPal et le Crédit Mutuel ont fermé les comptes de Génération Identitaire

Article paru dans le HuffPost

Ce groupuscule suprémaciste d’extrême-droite avait réussi à collecter des milliers d’euros dans le but d’aller saboter les opérations de sauvetage de réfugiés en mer Méditerranée.

Indignés par ce projet raciste et potentiellement très dangereux, vous êtes plus de 75 000 à avoir interpellé PayPal et le Crédit Mutuel. Et vous avez obtenu gain de cause : après quelques jours de mobilisation, PayPal a bloqué la collecte d’argent des identitaires et le Crédit Mutuel a décidé de fermer leur compte en banque.

Une belle victoire qui a freiné les funestes ambitions de Génération Identitaire mais qui ne les empêchera malheureusement pas d’aller jusqu’au bout. Nous avons alerté les autorités sur les risques d’une telle action. À suivre…


Campagne contre Visa et MastercardEn attendant, grâce aux soutiens de membres de SumOfUs comme vous, nous avons lancé une campagne stratégique visant à couper les sources de financement de ces réseaux de groupes suprémacistes dans le monde, en ciblant les géants des services de paiements en ligne comme Mastercard, Paypal et Visa.

Et vous êtes près de 100.000 à avoir apporté votre soutien à cette campagne qui porte déjà ses fruits puisque Paypal et Mastercard ont annoncé enclencher des démarches pour répondre à nos demandes ainsi qu’à celles de nos partenaires :


Campagne #ShareStevia: Votre mobilisation a poussé Coca-Cola à entamer un dialogue avec les ONG qui l’accusent d’exploiter les savoirs traditionnels des Guarani

Remise de la pétition #ShareStevia

Cela fait des mois que les Guaranis Kaïowa et Paî Tavytera attendaient une réaction de Coca-Cola. Ces communautés, qui vivent à la frontière entre le Paraguay et le Brésil, ont lancé nombre de procédures pour que la multinationale respecte leurs droits et cesse d’exploiter leurs savoirs traditionnels, notamment en matière de production de la stévia.

Après des semaines de campagne, et grâce à la mobilisation de plus de 280 000 membres de SumOfUs, Coca-Cola a finalement accepté de rencontrer et de discuter avec les ONG représentant les Guaranis. Nous y étions, avec nos partenaires France-Libertés et Public Eye!

C’est un premier pas très important vers la reconnaissance des droits des communautés spoliées par Coca-Cola. Et cela n’aurait pas été possible sans vous. En signant et relayant massivement cette pétition, vous avez donné de l’écho aux revendications des Guaranis. Un bel exemple de solidarité internationale!

Évidemment, c’est loin d’être fini.

La victoire sera entière quand la multinationale aura reversé une juste part des bénéfices qu’elle génère grâce à l’utilisation de la stévia aux Guaranis Kaïowa et Paî Tavytera. Nous devons donc maintenir la pression et continuer à soutenir ces communautés.

Restez à l’affût des nouvelles sur cette campagne — nous aurons sûrement besoin de vous bientôt!


Grâce à vous, les pays de l’UE viennent d’adopter une legislation obligeant les industriels de l’alimentaire à réduire la présence d’acrylamide dans les aliments

Article paru sur EuractivL’acrylamide est une substance dangereuse et cancérigène, que l’on retrouve quotidiennement sur nos tables : des chips au pain grillé, en passant par les gâteaux ou encore la nourriture pour bébés.

L’année dernière, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a publié un rapport alarmant sur cette substance qui « accroît potentiellement le risque de développement d’un cancer pour les consommateurs de tous les groupes d’âge. » Les nourrissons et enfants sont particulièrement vulnérables.

Et grâce à la mobilisation de plus de 245.000 membres de SumOfUs comme vous, les industriels devront désormais réduire la présence de cette substance cancérigène dans les aliments.

Concrètement, les industriels impliqués dans la productions d’aliments suspects d’avoir des taux d’acrylamide élevés vont être obligés d’appliquer des mesures de prévention d’apparition d’acrylamide en trop grande quantité dans leur chaine de production à partir de la fin de cette année. La legislation prévoit également des objectifs de réduction d’acrylamide pour chaque catégorie d’aliments destinés aux industriels.

Tout n’est évidemment par parfait dans cette nouvelle législation (les objectifs de réductions ne sont malheureusement pas contraignants) mais il s’agit clairement d’un premier pas positif vers la réduction des taux d’acrylamide dans les aliments qui met notamment fin à l’approche autorégulatrice qui régnait jusqu’à présent et qui n’avait donné aucun résultat.

Et cette avancée déterminante n’aurait pas pu être possible sans la mobilisation formidable des membres de SumOfUs. Merci !


Vous êtes 1,3 millions à avoir participé à l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) pour bannir le pesticide favori de Monsanto, le glyphosate !

L’initiative citoyenne européenne (ICE) exigeant l’interdiction du glyphosate a recueilli  de signatures!

Image de la mobilisationNous sommes plus de 1,3 million à sommer la Commission européenne d’interdire le pesticide préféré de Monsanto, de réformer le processus d’homologation des pesticides dans l’UE et d’établir des cibles pan-européennes de réduction de leur utilisation. Et nous avons collecté ces centaines de milliers signatures en un temps record!

Photo prise lors de notre mobilisation ce mercredi à Bruxelles (19 juillet 2017)

L’année dernière, suite à notre campagne, la Commission européenne n’a pu donner qu’une prolongation de 18 mois au glyphosate. Maintenant que les experts sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé ont classé le glyphosate comme cause probable de cancer chez les êtres humains, la Commission peine à rassembler suffisamment de votes des gouvernements pour approuver une nouvelle homologation complète.

Qu’à cela ne tienne, la Commission continue de parler d’une réhomologation de 10 ou 15 ans!

Notre ICE pour bloquer le glyphosate n’aurait pas pu tomber à un meilleur moment. La loi oblige maintenant la Commission européenne à répondre à nos demandes et à les prendre en considération dans ses décisions à venir. Et ça, c’est grâce à vous!

On s’attend désormais à ce que la Commission présente une proposition formelle avant d’ouvrir les discussions avec les gouvernements de l’UE.

En attendant, fort du soutien de 1,3 million de citoyens européens, nous avons organisé une belle démonstration de force avec nos partenaires ce mercredi devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles: 

Merci beaucoup pour votre présence inestimable à nos côtés et pour votre implication au sein de la communauté SumOfUs — c’est vous qui nous donnez la force et les moyens remettre les entreprises les plus irresponsables à leur place.

 

 

L’éducation à la sexualité dans l’Education Nationale

 

Je vous invite à voir le commentaire sur le blog de la Petite fée Coquelicot qui nous a transmis l’info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.