La monnaie en question …

Actualisation septembre 2020 : Du nouveau sur la création monétaire

David Graeber : « crédit et endettement existaient avant la monnaie »

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est graeber.jpg.

L’anthropologue David Graeber est mort* mercredi 2 septembre, à l’âge de 59 ans. Rendu célèbre par sa critique des bullshit jobs (boulot à la con), il avait également effectué un important – et discuté – travail sur les origines de la dette. Un travail qui avait déjà connu le succès, et nourri son engagement dans le mouvement Occupy Wall Street après la crise financière de 2008. Nous republions ici l’entretien qu’il nous avait accordé en 2014, où il explique pourquoi la dette, concept moral avant d’être économique, a souvent nourri des crises nécessitant un effacement des créances pour maintenir l’ordre social. Lire la suite (et si vous n’avez pas accès à tout l’article, retrouvez en l’intégralité sur ce PDF)

A contrario, un dessin animé qui en dit long … le mythe a la vie dure !

Pour mieux comprendre le système de l’argent dette (l’histoire de la création monétaire reprise ici fait partie du mythe dénoncé par David Graeber) :

Actualisation décembre 2019 :

La monnaie

De la nécessité de repenser la monnaie, cause de notre misère. La théorie juridique et politique de la monnaie, l’arme ultime contre les Rothschild & co?
A écouter sur GJ19

17 novembre 2017 – Actualisation / complément d’info de l’article du 24 août, en particulier l’article de Ghis sur la suppression du liquide (bas de page, ci-dessous) :

Les cartes Visa veulent interdire les paiements en liquide !?

Montez le son et regardez cette vidéo sur la stratégie des cartes Visa pour interdire l’argent liquide et multiplier leur profits : voir la vidéo. Même si l’on n’a pas de carte VISA – ce qui est notre cas – cela nous concerne quand même ! La bonne nouvelle c’est qu’ilnous appartient bien le pouvoir de dire non … à condition que nous soyions des centaines de milliers, voire des millions pour que ça marche vraiment !

Une information communiquée par  

Voici pour exemple une lettre d’info récente sur la question monétaire :

Peu importe que l’argent ne vaille plus rien quand vous avez déjà tout acheté

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous participez à une partie de cartes géante.
Cette partie est organisée par un croupier véreux qui à chaque nouveau tour de cartes rajoute des as dans le jeu en les distribuant toujours au même joueur : Gontran
Gontran gagne à chaque coup ou presque : brelan d’as, carré d’as…
D’abord on se dit que Gontran est très fort, puis qu’il a beaucoup de chance.
Mais ce n’est pas tout, au fur et à mesure que les as s’accumulent dans le jeu truqué,
les autres joueurs aussi se mettent à recevoir des as…
Ils s’en trouvent d’abord avantagés : la chance tourne se disent-ils.
Mais combien de temps faut-il avant qu’ils s’aperçoivent qu’ils ne gagnent pas plus qu’avant ?

Car tout le monde a des as maintenant et de toute manière, il est trop tard : Gontran a déjà raflé toutes les mises.
D’ailleurs le jeu est devenu complètement inutilisable. Il ne sert plus à rien.
À un moment un joueur excédé jette ses cartes sur la table et c’est généralement le moment où cela tourne mal.

Alors vous pouvez bien avoir 4 as dans la main, il ne vous sont plus d’aucune utilité… C’est celui qui a le flingue qui décide.
Et comme dans tous les bons films de gangsters ou de cowboys, on retient son souffle : qui gagnera entre Gontran, le tricheur qui a remporté toutes les mises, et le mauvais joueur qui a sorti son pistolet.

Et comme dans les bons films, le scénario est connu d’avance, ce ne sont que les détails qui changent : à quel moment la situation dégénérera-t-elle ? Quel détail fera basculer la partie ?

Ce qui se passe avec votre argent est pareil et les as que le croupier véreux rajoute à chaque tour, ce sont les milliards de dette qui sont créés grâce aux banques centrales.
Ce qui importe c’est celui qui touche l’argent frais en premier.
Dans l’exemple ci-dessus, Gontran est clairement avantagé car il touche les as le premier.

Quand vous créez de l’argent, il a le plus de valeur pour le premier qui le touche.
Avec cet argent, il va acheter les biens meubles et immeubles qui ont le plus de valeur : entreprises, terrains, maisons, immeubles…. Le second qui aura touché cet argent pourra à son tour acheter d’autres choses à un troisième et ainsi de suite… Plus vous êtes loin dans la chaîne de diffusion de l’argent, moins vous en profitez…

Et peu importe qu’à la fin vous ayez complètement détruit votre monnaie… L’essentiel est que les richesses réelles auront changé de main pour se concentrer dans celles des Gontran qui auront bénéficié des largesses des banques commerciales et banques centrales qui leur auront prêté cet argent.
C’est d’ailleurs ainsi que Donald Trump a fait fortune.
C’est comme cela que les banquiers font fortune.
Mais c’est aussi comme cela que les entrepreneurs de la Silicon Valley font fortune.
Bien sûr, ils ont eu de bonnes idées. Mais pas plus qu’ailleurs.
La différence c’est qu’ils ont tout raflé car ils ont eu l’argent pour le faire.
Et encore une fois, peu importe que l’argent ne vaille plus rien après coup.

Prenez par exemple le réseau social des professionnels Linkedin (américain). Il y a 4 ans, son concurrent français Viadeo lui tenait la dragée haute… Mais Linkedin a bénéficié de 100 millions de dollars d’investissements quand Viadeo n’en a eu que 10 millions. 4 ans plus tard, Viadeo s’est effondré alors que Linkedin a été racheté plus de 26 milliards de dollars par Microsoft.
Il s’est passé la même chose entre le Minitel et Internet… C’est encore ce que veut faire Uber face à ses concurrents.

La monnaie, depuis un demi-siècle, est devenue l’instrument du plus grand transfert de richesses de tous les temps.
À votre bonne fortune,
Olivier Perrin

PS : Âmes sensibles s’abstenir — Regardez la dernière enquête vidéo que j’ai mise en ligne, “L’État c’est Eux” (lien cliquable)

 

 

Article d’origine :

Moscou et Pékin se préparent à s’émanciper du dollar: le détail des trois mesures phares …

Si tel était le cas, voilà peut être de quoi faire avancer l’idée d’une révolution monétaire, du retour des monnaies nationales ou d’autres système d’échange monétaire, comme la théorie relative de la monnaie de Stéphane Laborde ou la proposition de Jean Baptiste Bersac en 2014 :

  https://www.youtube.com/watch?v=kvjstlFaxUw

 

 

Krach Boursier :

L’UE prépare le racket légal de nos comptes bancaires

L’analyste financier Olivier Delamarche, viré de BFM en mai 2017, alerte les Français sur les préparatifs de l’Union Européenne pour geler nos comptes courants afin de renflouer les banques en faillites, en prévision de la grande Crise qui s’annonce.

https://www.youtube.com/watch?v=ifPmQUq_59k&width=500

 

 

La bonne nouvelle dans tout ça est que ces infos seraient, si besoin est, une raison supplémentaire de minimiser pour ne pas dire quitter le système bancaire sans tarder … en écho aux arguments que développe Ghis dont nous avons récemment parlé.

Vous trouverez entre autre sur son site cette vidéo sur le projet de suppression progressive de l’argent liquide dont le but inavoué est de nous déposséder de notre “propriété” financière / pécuniaire … raison de plus disais-je pour  pratiquer “l’évasion bancaire” dans la mesure de nos possibilités et de nos convictions !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.