Individu souverain, peuple souverain : la fraude du nom

Actualisation janvier 2021 :

Jacques-Henri Daudon au secours des parents

À l’adresse des médecins et des parents :

Actualisation décembre 2020 :

  • Réponse à Valérie Bugaud
Synthèse de la conférence à laquelle l’auteur de la conférence fait allusion “Du covid 19 au business 3.0 : l’identité numérique”. A voir ici
  • Mise en scène d’Alice et de Sylvain !

Mieux vaut en rire😅 Puisque la SOCIÉTÉ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE refuse de rencontrer et d’entendre l’Être que Je Suis, je rétablis l’équilibre pour que cette réalité existe. Je refuse d’être victime passive d’un Ministère de l’Injustice à la botte de l’oppression montante. Merci Sylvain d’être là La créativité sera toujours notre exutoire ✊ L’Art, l’Humour et l’Amour 🤩😅💚

  • Autres exemples de vie souveraine bien vécue :
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barre-arc-en-ciel-JDD-7.png.

Actualisation novembre 2020 : une affaire complexe qui mérite de s’y intéresser et d’en connaître les détails pour se forger une opinion (les infos commencent à la quatorzième minute) :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barre-arc-en-ciel-JDD-7.png.

Alice revient témoigner de sa nouvelle interpellation de la gendarmerie …

Et si vous le sentez, écoutez le témoignage de son compagnon, également arrêté auparavant et ce ne fut pas la même chanson (et on peut se demander pourquoi ?). un gars ma foi, fort sympathique
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barre-arc-en-ciel-JDD-7.png.

Les étapes de la décitoyennisation

Le témoignage de Ghis qui vit ainsi depuis des années,  morte à la citoyenneté. Une position radicale bien vécue. Finalement Ghis nous montre la voie : ce qu’elle fait individuellement est probablement ce que nous avons à mettre en place collectivement, faire en sorte que nos institutions nous garantissent ce droit d’être souverain et un être humain libre. A (re)découvrir en tout cas :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barre-arc-en-ciel-JDD-7.png.

Au cours du témoignage de Hayssam mis en garde en vue pour non port du masque, Hayssam se présente comme un être humain (et non pas comme une entité juridique – nom patronymique) et en donne l’explication pratique et vécue. Le passage sur l’être souverain et la carte d’être humain est à -40′

Il met à disposition de tout le monde en libre accès un atelier-conférence sur le sujet. De quoi relancer le débat et la réflexion, à défaut de le pratiquer … :

Découvrir le site Place des humains
Ca y est, c’est tombé tel un couperet! On est re- cons finis. C’est con faut le reconnaître, mais pas de raison d’être un confini, n’est ce pas Pierrot ?

Actualisation septembre-octobre 2020 :

Pour être complet sur cette question cruciale, voici la contreverse de la fraude du nom, qui serait selon son auteure une énorme escroquerie venue d’outre Atlantique. ?

Un point de vue qui a sa propre cohérence, mais tout aussi discutable* que les tenants de la fraude du nom, même si Valérie Bugaud a “l’expertise”, le label et les diplômes qui lui confèrent une certaine légitimité que les premiers n’ont pas, pour parler de ce sujet éminemment crucial.

Ainsi à chacun et chacune d’apprécier la pertinence (ou non) de ces arguments (voir la réponse ci dessus dans l’actualisation de décembre 2020)

* Valérie Bugaud fait une démonstration magistrale … sans preuve, pas plus que les tenants de la fraude du nom dont elle ne cite pas l’origine, sinon “Une certaine faction, en provenance du Canada” … Sans pour autant que je fasse la promotion ou encourage à s’engager dans ce processus – qui reste pour moi encore pas très clair – je ne vois pas toutefois en quoi les droits individuels “diviseraient” au “dépens du devoir qui “rassemblerait”. Le droit de s’exprimer librement ; de ne pas se référer à une autorité extérieure pour affirmer sa souveraineté ; le droit d’aller et venir, voir, visiter qui l’on veut, quand on veut ; le droit de circuler librement, de prendre en main sa santé, de se soigner comme on le sent juste pour soi, etc. bref d’être un individu souverain dans le respect de l’autre et des autres, tout cela diviserait ?, ferait de nous des êtres esclaves en puissance et manipulables à merci ?. Si toute une société fonctionnait avec des êtres souverains, seraient-il manipulables ? ou esclaves de qui ? Sommes nous prêt.e.s à passer à l’acte ? Il y a encore bien du chemin pour les uns comme pour les autres avant que cette société n’émerge, société qui pour moi serait l’Anarchie dans ce qu’elle a de plus noble et responsable, à la manière de Proudhon, Bakounine ou Troptkine .. ou de George Brassens !

Et pour compléter ce commentaire, je pense qu’une période de transition est dès maintenant nécessaire avant que la conscience collective évolue à ce point de souveraineté des êtres humains : c’est la souveraineté du peuple telle que la propose le CNT par exemple, telle que nous la travaillons dans les ateliers constituants, la souveraineté étant indissociable de la reponsabilité et de la spiritualité. Donner un cadre social, politique, économique et administratif qui permette précisémment à chacun et à chacune d’accéder à sa propre souveraineté, l’un n’allant pas sans l’autre.

A suivre

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barre-arc-en-ciel-JDD-7.png.

Les témoignages de Alice de la famille MP : Comprendre la démarche d’une libération de citoyenneté, le refus de tout ce que la République française nous impose sans consultation ni consentement éclairé, au mépris de nos droits naturels les plus fondmentaux. Comment puis-je accepter d’être sous la tutelle et soumis.e à une autorité illégitime ? Plusieurs étapes dans ce processus de libération. En voici quelques exemples. (les vidéos sont données par ordre chronologique décroiassant, de la plus récente à la plus anncienne). Ma carte d’être humain est une première étape concrète dans le processus de libération (vidéo du 18 septembre).

29 septembre 2020 – Secession en masse !
18 septembre 2020 – Ma carte d’être humain
9 septembre 2020 – Garde à vue pranique
22 août 2020 – Mes enfants ne sont des pions

Actualisation de fin juillet 2020 : la hierarchie des normes

Un exemple de discussion que l’on peut avoir avec la gendarmerie quand on a compris la fraude du nom … il est évident que cela demande à être bien informé.e et de connaître les références de ses droits fondamentaux : la police comme la gendarmerie ne peuvent rien faire et n’ont pas d’argument pour contrer les dires de ce “résistant”. D’ailleurs ils s’en vont sans avoir verbalisé. :

https://youtu.be/z4j1Mf6iKeA

Article d’origine :

Les Humains sont Libres et Égaux, aucun Être Vivant n’a d’autorité sur un autre Être Vivant, peu importe le masque d’égo qu’ils portent durant leur incarnation.

Cet article a pour but de vous présenter « la fraude du nom » qui retrace toute la supercherie dont nous sommes toutes et tous l’objet depuis notre plus tendre enfance et depuis des millénaires, … et comme vous allez le constater, cela n’a rien de tendre.

Je me suis inspiré pour cela des articles parus sur Internet, et notamment celui de la première vidéo qui donne l’explication la plus précise et la plus claire sur l’origine de la fraude du nom.

Il faut un certain temps pour s’imprégner de la cohérence et de l’importance majeure de ce qui est probablement le plus grand complot mené par les « dominants » de la planète depuis des siècles. Soyez donc patient.e dans cette lecture. Le jeu en vaut la chandelle ; les témoignages que je communique vous montreront mieux que tout discours l’efficacité de la connaissance des lois universelles devant lesquelles les tribunaux sont obligés de se plier.

1/ Anthropologie du commerce : 533, le code justinien (droit romain) – 1152/1266, le droit des mers, la magna carta – 1789, les droits de l’homme et du citoyen (francs maçons) et surtout 1794, imposition de l’identité par le nom patronymique, la cause des causes de la fraude du nom

2/ L’homme de paille :

Source : le site du Yéti

3/ Illustration : témoignage d’un acquittement « souverain » :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barre-arc-en-ciel-JDD-7.png.

4/ Un ouvrage de ‘référence’ : un style d’écriture auquel nous ne sommes pas habitué.e.s. Ne vous laissez pas impressioner (décourager) par la formulation ou termes à connotation religieuse : les mots pour traduire l’indicible sont toujours dépendants des croyances de celui qui les écrit. Au delà de la croyance il y a la réalités qui ne relève que de l’expérience personnelle, celle que je vous invite à découvrir ici …

Le 25 décembre 2012, il a été porté à la connaissance du public que le « système » qui dominait notre planète a été fermé (légitimement forclos) par des gens courageux agissant au nom de tous.
C’est à nous maintenant de prendre le relais pour graduellement regagner notre liberté en avisant ceux qui agissent au nom de l’ancien système qu’ils opèrent désormais sans légitimité.
Comme nous, ils sont des victimes de l’ancien système : soyons patients et usons de compassion.

Voici le témoignage d’une militaire Française réserviste et Être Vivant Souverain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *