Ecospiritualité : réenchanter notre relation à la nature / Nouvelles visions du monde, témoignages

Un petit livre pour une grande transformation …

 « Méta-écologie » affirmant que l’écologie et la spiritualité forment un tout, parce que sans une nouvelle conscience et un sens du sacré, il ne sera pas possible de faire la paix avec la Terre.

S’ouvrir à la conscience d’une dimension de mystère qui échappe à notre compréhension, qui habite la nature et qui nous unit à la Terre : telle est la perspective défendue dans cet ouvrage pour construire un monde véritablement écologique, juste et résilient.

Selon Michel Maxime Egger, une double dynamique est en cours où convergent quête spirituelle et aspiration à des relations plus harmonieuses avec la Terre. Ainsi, il nous invite à redécouvrir la sacralité de la nature, à transformer votre cosmos intérieur et à développer des vertus écologiques comme la sobriété, la gratitude ou encore l’espérance. Avec à la clé une nouvelle manière de s’engager : le méditant-militant.

Un joli programme pour réenchanter nos relations avec la nature !

Merci à Philippe pour cette la transmission de cette information qu’il présente fort bien :

Ce petit livre a l’énorme avantage de donner à l’écologie un contenu qui ne la réduit pas au triage sélectif ou à l’agriculture bio. Il lui donne ses lettres de noblesse en  l’abordant dans toutes ses dimensions, en ne la décrivant pas comme  extérieure à nous mais en nous y incluant. Ce faisant on sort des “bonnes pratiques” pour entrer dans ce qui nous
unifie

 

 

 

Cultivons notre confiance pour la planète

Je vous invite à écouter la dernière partie de cette manifestation, synthèse des différentes tables rondes, parce que “ça avance, doucement mais sûrement”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.