Démocratie … une démo-cratie, pouah ! Un peu d’histoire …

Actualisation du ….juin, histoire de remettre les pendules à l’heure, au cas où vous ne l’uariez pas encore fait !

Le véritable crime de Robespierre : avoir défié la toute-puissance des riches

AN

En 1789, la France est ravagée par une terrible crise sociale ; la ville de Paris compte 70,000 indigents pour 600,000 habitants. La grande Révolution qui a bouleversé le monde contemporain vient tout juste de commencer ; les députés proclament à cor et à cris le triomphe de la « liberté« , et en premier lieu de la liberté économique. L’Assemblée Nationale abolit les corporations, ce qui permet aux propriétaires de fixer librement les salaires de leurs employés et les prix de leurs marchandises ; le prix du pain monte en flèche… Lorsque les travailleurs pauvres protestent, durement frappés par ces lois, on leur impose le silence à coups de fusil. Les rassemblements de travailleurs sont proscrits ; « interdiction est faite aux ouvriers de se coaliser pour enchérir leur travail » (c’est-à-dire défendre leur salaire), précise la loi Le Chapelier de 1791, composante d’un arsenal législatif visant à réprimer les mobilisations ouvrière et paysannes.

Robespierre, le grain de sable dans l’engrenage … lire la suite

 

 

Des mots, des mots… démo…cratie ?

 

Les Révolutions françaises et américaines ont mis fin à des régimes monarchiques et absolus afin de donner le pouvoir au peuple par l’instauration de régimes “démocratiques”. L’histoire était belle… Mais en fouillant un peu le sujet, on se rend compte que la réalité historique est bien différente. Si les Révolutions françaises et américaines ont rejeté la monarchie, elles ont tout autant rejeté la démocratie. Elles ne marquent pas tant le point de départ d’un pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple que la constitutionalisation d’un régime représentatif.

La « démocratie », dont aiment tant parler nos représentants aujourd’hui, n’est peut-être pas si évidente à désigner.

 

 

Un peu d’histoire, vraie, pour compléter l’information :

Henri Guillemin, Robespierre et la révolution française

Rien n’est plus complexe que d’arriver à reconstituer une réalité historique – pour ne pas dire une vérité. Voilà en tout cas une autre version de l’histoire que l’on nous a longtemps cachée, version qui n’était (n’est toujours) évidemment pas dans les livres de classe qui façonnent nos avis sur l’histoire de notre pays, nous emmenant vers des erreurs de point de vue grossières et lourdes de conséquence … Grâce à Internet aujourd’hui nous avons accès à d’autres sources tout aussi sérieuses et bien documentées, telles que plusieurs historiens comme Henri Guillemin nous en proposent.

Je vous invite d’ailleurs à le suivre dans ses autres vidéos que vous trouverez sur You tube à partir de celle-ci :

 

Et à propos,

Etienne Chouard, Onfray Mélenchon et Robespierre !

 

 

Etienne Chouard se montre ici bien clément pour Michel Onfray dans sa persistance à vilipender Robespierre, girondin forcené dont la verve cinglante remet au goût du jour des erreurs d’interprétations aussi lourdes de conséquence qui nous mènent à la situation politique désastreuse que nous vivons aujourd’hui.

Savez vous qui étaient et ce que représentent les girondins ? … en voici une explication lumineuse si l’on peut dire, à vous de voir ! :

 

 

Octobre 17 : Marc Ferro, Olivier Besancenot, Noam Chosmky, Sophie Wahnich, Daniel Bensaïd…

Voilà également une version “plurielle” de la révolution d’octobre qui a beaucoup d’intérêt à plusieurs titres : pour les différent-e-s interlocuteur-e-s dans cette émission, et pour la pertinence de leur propos qui n’est pas tout à fait ce que l’on apprend dans les livres d’histoire …

 

En mars 17, c’est d’abord les femmes qui se soulèvent à Petrograd, pour le pain, pour la paix, contre le tsar.

À l’Ouest, c’est la guerre, les hommes meurent par milliers sur le front, en quelques semaines la révolte gagne, le tsar abdique, soldats et ouvriers s’unissent, c’est la création du soviet de Petrograd, Lénine en train rentre de son exil, la Révolution a donné le pouvoir à la bourgeoisie, c’est le prolétariat qui doit prendre le pouvoir.

Entretien de C.J. Polychroniou avec Noam Chomsky paru le 17 juillet 2016 dans Truthout, reproduit dans la troisième partie de l’ouvrage L’optimisme contre le désespoir, qui sort chez Lux Éditeur (2017). 

 

 

 

 

L’expérience révolutionnaire passée est-elle un outil de réflexion pour aujourd’hui et pour l’avenir ? Pour l’historienne Sophie Wahnich, la Révolution d’Octobre 1917 n’est pas terminée. La spécialiste de la Révolution française présente les écrits de Daniel Bensaïd, regroupés par les éditions Lignes sous le titre Octobre 17, la Révolution trahie : un retour critique sur la Révolution russe : « On doit travailler non pas sur des cadavres mais sur des brisures d’utopie. »

 

Les bolcheviks face au monde

Un entretien de Jonathan Duong avec Gabriel Gorodetsky, historien, auteur du livre Ivan Maïski, Journal 1932-1943 (éditions Les Belles Lettres, 2017).

C’est quoi, la politique étrangère d’un État révolutionnaire ? Quand les bolcheviks prennent le pouvoir en 1917, la question « Que faire ? » reste encore en suspens pour les enjeux diplomatiques.

 

 

 D’« Octobre » à En Marche, cent ans de propagande

« Ce n’est pas une image juste, c’est juste une image. » Godard, pour le coup, voyait juste. À chaque idéologie sa propagande, à chaque propagande son film mythique, fondateur. Le suprémacisme blanc aux États-Unis a eu Naissance d’une nation de D. W. Griffith en 1915. Le communisme en URSS a eu Octobre de Sergueï Eisenstein et Grigori Aleksandrov en 1927. Le nazisme en Allemagne a eu Le Triomphe de la volonté de Leni Riefenstahl en 1935.

Mais c’est fini tout ça. Aujourd’hui, on en rigolerait. Sauf que… Sauf qu’à y regarder de plus près, Les Coulisses d’une victoire, ce documentaire qui retrace la campagne d’Emmanuel Macron, diffusé sur TF1 le lendemain même de sa victoire à la présidentielle, c’est un peu la même chose, en fait, non ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.