Danse(s) macabre(s) : guitare, pianos, chorégraphie avec grand orchestre, et même à l’orgue

Le Quatuor Eclisses interprète la “Danse Macabre” de Camille Saint-Saëns, op.40

version musique de chambre, magnifique !

Une danse qui n’a rien de macabre à la guitare, quel talent ce quatuor !

Anatasia Gromoglasova et Liubov Gromoglasova

version deux pianos, magique !

Depuis la Scène Nationale d’Albi, l’orchestre philharmonique de Toulouse, les Chœurs de l’Armée rouge et Camille Berthollet au violon interprètent cette danse, une version “grand spectacle”, …

 

Et pour finir une version à l’orgue,

d’après la transcription d’Edwin H. Lemare. Aude Schuhmacher à l’orgue Dupont Jean-Pierre / Cattiaux de l’église Saint Jacques de Lunéville. … étonnant autant qu’étrange !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.