Riad Zein,

  La vie est belle et tout va bien.

L’état naturel…

Lorsque tu es présent à ta douleur et à ta souffrance il n’y a pas une distance entre toi en tant que conscient et toi en tant qu’être sensible. Alors aucun mal ne peut s’y immiscer.La souffrance est causée par la séparation. Ton être sensible, ton enfant intérieur est une partie intégrante de la l’amour universel, quand tu détournes ton regard de lui il n’est plus alimenté par cet amour. C’est toi en tant qu’être conscient qui intègres et donnes vie à ce que tu ambrasses dans ton champ d’expérience.Ce à quoi tu n’assistes pas reste une idée figée en veille, c’est toi qui donnes vie à tes idées. Si tu penses que ton enfant intérieur n’est pas la vie, c’est-à-dire, qu’il ne fait pas partie de toi, cela donne inéluctablement de la souffrance qui est le résultat de cette résistance, car en vérité la non-vie n’existe pas. Soit, tu es dans la vie soit tu lui résistes alors tu souffres.La non reconnaissance de ce que tu observes cause la souffrance. Car tout ce que tu observes fait partie de toi, le fait de pas le prendre en considération ou de le juger te sépare de la vie, puisque tu es la vie !Reconnaître ce que tu observes nécessite ta présence, être ici et maintenant. Cette présence consciente t’unit, toi en tant que conscient, à ton enfant intérieur. C’est dans cette posture que tu peux devenir le créateur conscient de ta vie.Ta vie commence à partir du présent, jusqu’à maintenant tu n’as fait que la rêver, croyant qu’il y a une force supérieure qui va te préparer le terrain ou te venir en aide. Tu ne vois pas encore que tu n’aies besoin d’aucune aide.Tu es relié à ton être divin en permanence, tu n’es séparé qu’en pensée. Il n’y a rien de plus facile que de sortir de ses pensées et diriger son attention vers le ressenti, le berceau de l’enfant intérieur.Tu ne t’attardes pas assez sur ta douleur pour la dépasser et accueillir ton enfant. Le fait que tu assistes à cette souffrance la dissout et la transforme en sentiment d’amour.L’amour inconditionnel est la présence, quand tu es présent à un événement ou à un phénomène tu es dans l’amour inconditionnel actif, car tu le libères et tu lui redonnes vie.La vie est l’amour inconditionnel, il ne peut pas être figé. Ne pas vivre cet amour c’est se couper de la vie et causer de la souffrance.Aimer inconditionnellement c’est être vivant, dès que tu mets une condition tu te sentiras seul, abandonné et séparé.L’état naturel de chaque être est de vivre sans condition, se remettre à la vie avec un lâcher-prise total, sinon on est dans le monde des idées basées sur la séparation et la non-vie….ce n’est pas un état d’être naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *