Revenu de base, ça progresse ça progresse … ?

Actualisation février 2019 :

L’évolution du revenu universel semble de plus en plus convaincante sur le fond, à en croire par exemple la conclusion de Lydie Passot lors de son intervention au Forum sur la Gratuité le 5 janvier 2019 à Lyon, je cite :

“En conclusion, la garantie du revenu inconditionnel, quelle que soit sa forme : extension de gratuité et allocation financière, en euros et en monnaie local/complémentaire/citoyenne, est non seulement un outil solidaire de redistribution des richesses dans la lutte contre la pauvreté, et pour l’émancipation de toutes et tous, mais également un outil pour la relocalisation des activités, la décroissance, la participation citoyenne, le temps libéré, les activités choisies.”

Lire la totalité de l’intervention

Extension de la gratuité, allocation financière en monnaie locale … des idées prometteuses pour une meilleure répartition des richesses … et pourtant, je vous invite à écouter avec beaucoup d’attention ce commentaire de Théophile Kouamouo qui en relève les pièges de façon tout à fait pertinente, jugez plutôt dans l’autre 20h sur le média (le sujet sur le revenu universel est à la 21ème minute) :

Expérimenter le revenu de base est un préalable pour se prononcer sur la pertinence de ce projet de société, option plus raisonnable que de commencer à vouloir l’empêcher avant même qu’il ait fait ses preuves … c’est un peu comme les jeunes à qui l’on dit “faites d’abord vos preuves, après on vous embauchera” … une philosophie dont le spectacle du monde démontre l’obsolescence … programmée !

“Un revenu pour la vie” est un film documentaire qui veut remettre le travail à sa place et redonner de la valeur aux activités non rémunératrices d’un point de vue monétaire mais créatrices de richesses sociales et soutenables écologiquement.

Comment en effet construire une société écologiste si on est en permanence obligé de vendre sa force de travail à un tiers ? Le revenu de base inconditionnel vise à découpler une partie du revenu du travail pour le coupler à la vie ! Pour que chaque être humain, dignement, puisse apporter sa contribution à la société. Il y a du travail pour changer de civilisation ! “

A voir gratuitement sur Vimeo.

… et oui quoiqu’en dise notre ami Franck Lepage que nous apprécions beaucoup par ailleurs*, l’idée du revenu de base ou “revenu pour la vie” (appellation plus appropriée) est en train de progresser, en tâtonnant pour ce qui est des mises en forme ou des modalités de réalisation, somme toutes bien normales tant les pressions pour l’en empêcher sont nombreuses autant que les déviations d’interprétation de l’esprit ou des valeurs qui fondent sa légitimité.

grand pourfandeur de ce projet avec Bernard Friot qui prêchent pour un salaire à vie, comme si l’avenir socio-économique était dans le salariat … (et je ne suis pas pour autant loin de là pour l’ubérisation de la société tel qu’on en prend largement le chemin depuis déjà près d’une décennie) …

Il est de plus en plus clair que nous devons inventer d’autres formes d’organisation du travail et même avant cela de se poser sérieusement la question tant au niveau individuel que collectif du pourquoi et pour quoi  “travaillons” nous du sens de ce que nous appelons “gagner sa vie” … comme si nous avions besoin de la gagner quand elle nous est “offerte” dès la naissance ; certes de façon (très) différente – d’autres diraient inégale ou injuste -, mais précisémment, en décoder le sens est se poser la question du sens de la vie.

De tout temps, les témoins d’expériences, qu’elles soient mystiques ou dégagées de toute croyance religieuse, célèbres ou anonymes, sont toutes et tous unanimes sur la réponse : l’amour ! l’amour de soi, des autres, de la vie sous toute ses formes, impliquant respect, tolérance et compassion, ayant pour corrolaire Joie et Félicité. Poser la question du sens de la vie c’est se poser la question : est-ce que mon mode de vie, de consomation, mon activité – professionnelle ou non -, ma façon de communiquer, d’être en relation, etc. sont -t-ils guidés par cet amour, de soi, des autres etc. ???

Si la réponse n’est pas facile… oserons-nous nous la poser vraiment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.