Musique classique éternelle et fantastique

Un requiem de Mozart comme je l’ai rarement entendu. Aucune star dans la distribution, ce qui prouve bien qu’il n’y a pas besoin d’en être une pour donner le meilleur ! Un choeur magnifique et des voix de solistes en parfaite adéquation avec le style mozartien, un régal :

et cet incroyable premier concerto de Chostakovich dirigé (et joué) par Hyung-ki Joo, tout simplement magnifique :

A suivre cette incroyable violoniste que je vous laisse découvrir dans cet époustouflant flamenco :

et pour finir deux séquences impayables … vous y retrouver notre artiste “flamenco” ; faut être sacrément doué.e pour arriver à se coordonner de cette façon !

Tempéramment allergique à Chopin, s’abstenir !

Petit plus pour le fun, avec deux grands classiques de musique inspirante :

  • cette excellente interprétation du 3ème impromptu de Shubert par Horowitz en 1987 à Vienne : un bijou de musicalité ; regardez son jeu de mains d’une déconcertante simplicité … savamment travaillé, aucun excès, ni effets ni exagération, une oeuvre d’art !
  • Inversement en termes de simplicité* (!), cette méditation de Thaïs de Jules Massenet par Renaud Capuçon vous emmènera au fil des notes tisser le chemin des étoiles vers l’essentiel … vous avez le choix entre la version violon de 2013 … (* l’interprète – très bon par ailleurs – en rajoute beaucoup, on oublie le décorum-spectacle!)

… ou celle au violoncelle de 2015 (*idem !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.