L’Europe en question, une question de point de vue

Actualisation mars 2019 :

A. Montebourg balance sur l’UE

A.Montebourg a beau jeu de dénoncer les turpitudes de l’UE …. il en parle plutôt bien, à part que …

à part que lorsqu’il était au gouvernement il n’a pas fait grand chose …. écoutez plutôt cette conférence de François Asselineau en 2017 !

On connait bien la position de l’UPR sur la construction européenne dont François Asselineau en a depuis bien longtemps donné la génèse (voir ci-dessous). Philippe de Villiers vient récemment la conforter de façon magistrale avec son dernier livre qu’il présente en boucle sur tous les plateaux TV, radio, mainstream pour la plupart : j’ai choisi celui qui me semblait le plus précis dans sa présentation comme pertinent dans le questionnement, celui des Terriens chez Ardisson :

La soirée sur le Frexit fut quelque peu agitée, François Asselineau essayant d’argumenter face à un député LREM à court d’arguments. L’analyse de la seule femme autour de la table et la conclusion-synthèse de Yann Moax sont probablement les éléments les plus intéressants à retenir de ce “débat”

Pour mémoire, la conférence de 4h de François Asselineau sur la génèse de la construction européenne en 2014 …. Philippe de Villiers a du retard, mais il a le mérite d’apporter de l’eau au moulin. Par ailleurs, si les deux hommes n’arrivent pas vraiment aux mêmes conclusions (Frexit pour l’un, désagrégation naturelle pour l’autre), ils s’accordent sur ce départ conspirationniste et occulte dont nous subissons les conséquences aujourd’hui … :

mais dans une soirée plus agitée, toujours chez Ardisson, François Asselineau tente d’argumenter sur sa position vis à vis de l’Europe

Européennes 2019 – Étienne Chouard explique son vote pour l’UPR de François Asselineau

Le FREXIT version “de gauche” … qui ne manque pas d’intérêt, en réalité pas si éloigné des analyses de l’UPR, je dirai même que Ramzi Kebaïli reprend (presque*) tout ce que dit François Asselineau depuis des années … décidemment entre Philippe De Villiers et Ramzi Kebaïli, on peut dire que le président de l’UPR fait école (* son originalité tiendrait dans le fait de ne pas être obligé d’utiliser l’article 50 pour sortir de l’UE – spectre du Brexit à l’appui ! -) , je vous laisse apprécier :

Les analyses de l’UPR sur l’actualité géopolitique (Marrakech, accord franco-allemand, Stream2, etc. voir ci-dessous) ne manquent pas de pertinence, sans pour autant qu’elles ne puissent pas être discutées, … d’ailleurs sur la question fondamentale du Frexit, et plus fondamentalement encore sur “L’Europe un bien ou un mal ?” – tel que l’a titré et mis en scène Arte -, en voici un exemple avec ces deux visions, proches en termes de diagnostic et quasiment opposées en termes de conclusion (ou de solution). 
De quoi en tout cas alimenter notre réflexion sur une question que tôt ou tard nous devrons nous poser en termes de choix ….

Personnellement je trouve l’idée d’une république européenne et vraiment démocratique séduisante … mais bien trop prématurée : déconstruire et se libérer de toutes les entraves actuelles (l’UE, l’Euro, L’OTAN), avant de reconstruire me paraît être une question de bon sens et permettrait de réconcilier les deux points de vue … et dans tous les cas, laisser (réellement) la démocratie s’exercer sur cette question, et pas seulement en France !

Le bonus de cet entretien, le plus intéressant à vrai dire, dans lequel vous entendrez entre autre une nouvelle plus qu’étonnante : l’Allemagne (les 2/3 des allemands ?) s’apprêterait à “sauver l’Europe” à laquelle elle tient tant, en acceptant de payer pour les autres pays défavorisés par l’Euro, … à défaut ce serait l’effondrement de l’Europe assuré (= de l’union européenne) … à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.