Et si on se payait de notre tête… avec cette foutue dette ! et la lessive ! et la bio grande distrib !

La dette, arme de domination

La dette a joué un rôle déterminant dans l’histoire, mais c’est un mécanisme mal expliqué, entre dette souveraine, illégitime, odieuse… comment s’y retrouver ? Comment un pays s’endette ? Que faut-il rembourser ? Ainsi, la dette de la France est à 59 % « illégitime » selon les études du CADTM qu’anime Éric Toussaint, docteur en économie, depuis 1990. Il publie Le système dette : histoire des dettes souveraines et de leur répudiation (2017, Les Liens Qui Libèrent).

 

 

Autre article de la semaine sur le même sujet :

L’endettement est une forme d’esclavage parce qu’on est lié personnellement à une institution ; conclusion de l’auteur :

  • On a besoin de la dette parce qu’on a besoin de créer de la monnaie pour que l’activité économique se développe à mesure que la population augmente
  • Le problème, c’est qu’on a arrêté d’emprunter auprès des banques centrales (à des taux proches de 0) pour emprunter auprès des banques privées (à des taux variables)
  • Les taux des emprunts sont négociés sur le marché financier international en fonction des notes déterminées par les agences de notation. Le montant de notre dette est donc complétement déterminé par le marché financier.
  • Pour rembourser cette dette et atteindre les critères fixés par l’Europe, on applique des politiques d’austérité qui sont injustes pour les populations.
  • Aujourd’hui on est même endetté auprès de la Terre, alors autant se désendetter à tous les niveaux !
    ..

 

Le mensonge (presque) parfait, ou les mathématiques selon Procter et Gamble

Rassurez vous il ne s’agit pas de faire de la pub pour ces arnaqueurs de première, mais la démonstration de ce consommateur attentif vaut la peine d’être vue ; et puis je suis bien d’accord avec vous, qui donc achète encore ce genre de lessive …  !!! ( comme d’habitude avec les diaporamas il faut être un peu patient pour télécharger toutes les images).

 

 

Les marges exorbitantes sur le BIO : quand la grande distrib’ se paye notre pomme

… une politique de gourmands profits …

Histoire de ne pas mourir complètement idiot-e et de ne pas trop se faire plumer, s’il y en a encore parmi vous qui achète du bio en grande surface, le soi-disant frais local surtout, il est encore temps de changer vos habitudes … avant de tomber dans les pommes, et hop, c’est emballé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.