Des mobilisations réussies, à suivre

Actualisation juin 2019 :

Photomontage : Brune Poirson et François de Rugy avec en arrière plan un exemple de mine industrielle. Citation : « Le projet Montagne d'or ne se fera pas » datant de mai 2019

Pressé par le parlement et les médias de préciser la position du gouvernement sur Montagne d’or en Guyane, François de Rugy a affirmé que le projet « ne se fera pas ». Finis le « en l’état actuel » et les autres formulations floues d’avant les élections européennes. Sauvons la forêt salue cette grande victoire fruit de trois ans de mobilisation citoyenne.

Actualisation mai 2019 :

Équateur: victoire des indiens Waorani contre l’exploitation de pétrole


La Cour de justice de la province amazonienne de Pastaza a donné raison vendredi 26 avril à la communauté indigène Waorani de Nemompare, opposé à l’exploitation pétrolière sur leurs terres, jugeant leurs droits violés, car la communauté n’avait pas été consultée correctement sur le projet.

Actualisations avril 2019 :

L’Union européenne interdit définitivement la pêche électrique

Le mardi 16 avril, le Parlement européen a adopté
la directive sur la protection des lanceurs d’alerte
dans toute l’Europe !


La justice ordonne au gouvernement de cesser la déforestation


En janvier dernier, 25 enfants et jeunes poursuivaient l’État colombien, accompagnés dans leur démarche par l’ONG Dejusticia. Le groupe réclamait que le gouvernement garantisse leurs droits fondamentaux à la vie et à l’environnement, et respecte leurs droits constitutionnels. Et la cour suprême leur a donné raison.
Le 5 avril 2018, elle a reconnu l’Amazonie colombienne comme « sujet de droit ». Le gourvernement a désormais 4 mois pour préparer un plan d’action afin de préserver la forêt.

L’aéroport de Toulouse Blagnac pourrait être re-nationalisé


« Nous venons d’emporter une première manche devant la cour administrative d’appel. Il nous reste à transformer l’essai en obtenant la nullité de la vente devant le tribunal de commerce », a déclaré l’avocat toulousain Christophe Léguevaques.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barre-arc-en-ciel-JDD.png.


La Norvège renonce à forer le pétrole dans les îles Lofoten


Alors que le pétrole est au cœur de son économie, la Norvège s’apprête à faire une croix sur d’importants gisements au nord du cercle polaire. Pourquoi renoncerait-elle à ces milliards de dollars ? Parce que la raison écologique est en train de s’imposer à elle, et parce qu’il est temps de préparer l’avenir.

Le mois dernier, sous la pression de plus de 650 000 Européens, la Commission européenne a été contrainte de tenir tête au lobby de l’huile de palme et d’interdire la plupart des huiles de palme dans le biodiesel européen !

Actualisation mars 2019 :

DROIT SYNDICAL : LE GROUPE ROCHER PLIE FACE À DES OUVRIÈRES TURQUES


132 salariées d’une usine turque – licenciées quelques mois seulement après avoir lancé une campagne de recrutement syndical – ont finalement obtenu gain de case dans leur bras de fer avec le groupe Rocher. Actionnaire majoritaire de l’usine qui les employait, le célèbre groupe de cosmétiques était accusé de casse syndicale. 

Le 12 mars restera dans les mémoires comme un jour historique pour les lanceurs d’alerte en Europe ! La semaine dernière, avec leurs partenaires syndicaux Eurocadres, WeMove.EU a remis plus de 280 000 signatures pour soutenir une protection forte des lanceurs d’alerte au sein de l’UE.

https://www.wemove.eu/sites/wemove.eu/files/picture1_2.png

Et l’UE a écouté ! Conformément à notre pétition, la nouvelle loi fait en sorte que les lanceurs d’alerte puissent signaler directement les actes répréhensibles aux autorités policières sans perdre leur protection. Ils seront désormais protégés par la loi même s’ils ne se présentent pas d’abord en interne à leur employeur, qui peut réagir par l’intimidation ou des menaces


Le puits est sec. Je répète : le puits est sec.

Total, qui effectuait des forages exploratoires au large de la Guyane et près du Récif de l’Amazone, n’a pas trouvé de pétrole.Nous nous réjouissons de cette nouvelle ! Cette frontière du pétrole ne sera finalement pas ouverte. La loi hydrocarbure votée fin 2017 ne permet plus de commencer de nouveaux forages exploratoires sur le territoire français. C’est donc bel et bien terminé pour les projets de Total en Guyane.

Et une victoire de plus, se mobiliser ça sert à quelque chose !

Nouvelle victoire pour les opposants à EuropaCity

Actualisations de février 2019


Hier était un grand jour : mercredi 13 février à 22h passées, au Parlement de Strasbourg, les négociateurs représentant les trois institutions européennes (Parlement, Conseil et Commission) sont parvenus à un accord : la pêche électrique sera totalement interdite aux navires de pêche de l’Union européenne dans toutes les eaux qu’ils fréquentent à compter du 30 juin 2021. Une victoire, on l’espère bien, … sauf que – à moins que je n’ai raté une marche – …. quid des navires battant pavillon hors Union européenne ?

La Commission reconnaît que les licences accordées à la pêche électrique sont illégales

Un pas vers la victoire ? La Commission européenne reconnaît que les Pays-Bas sont en fraude par rapport aux licences accordées à la pêche électrique.

Pour aller plus loin, Cash Investigation a mené l’enquête en ce qui concerne les thons … ce reportage de 2h expose certaines pratiques de la pêche industrielle contre lesquelles BLOOM se bat : les subventions publiques qui alimentent la surpêche, les accords de pêche inéquitables entre l’Europe et des pays tiers, le manque de représentation des pêcheurs artisans…  

Pour les plus pressé.e.s, en voici une version résumée :

Actualisations de janvier 2019 :

Il n’y aura PAS de nouveau gazoduc entre la France et l’Espagne. C’est une victoire emblématique pour le climat, qui marque un pas de plus dans la lutte contre les énergies fossiles. Ce projet, appelé “STEP” (South Transit East Pyrenees), vient d’être abandonné après des mois de campagne et de mobilisation de part et d’autre de la frontière.

Un juge fédéral américain a abandonné la grande majorité de la poursuite  sans fondement de 300 millions de dollars canadiens, intentée par Résolu Produits Forestiers contre Greenpeace International et Greenpeace USA.1 Le juge a également rejeté toutes les plaintes formulées par le géant forestier contre nos ami·e·s de Stand.Earth. Ce procès-bâillon a menacé l’existence même de Greenpeace et la liberté d’expression partout dans le monde. Il s’agissait d’une tentative éhontée de nous détourner de notre travail et de forcer les personnes citées dans ce procès sans fondement à gaspiller leur temps et leurs ressources à se défendre auprès du tribunal au lieu de les utiliser pour protéger la planète. Et hier, le tribunal a rejeté la grande majorité des poursuites contre Greenpeace. C’est un revers majeur pour Résolu et une leçon pour les entreprises qui seraient tentées d’utiliser cette tactique pour museler et intimider les organisations.

Cette bonne nouvelle nous réjouit, mais la bataille n’est pas encore gagnée, car Résolu poursuit également notre bureau canadien à hauteur de 7 millions de dollars canadiens.2 Et si Résolu l’emporte, cela pourrait créer un dangereux précédent qui permettrait à de grandes entreprises de réduire d’autres mouvements au silence. Nous ne pouvons pas laisser cela se produire. 

Shane, Responsable de la campagne Forêt
Greenpeace Canada

1. En 2016, Produits Forestiers Résolu a intenté un procès d’un montant de 300 millions de dollars canadiens contre Greenpeace International, Greenpeace, Inc., Greenpeace Fund, Inc., Stand.earth (anciennement ForestEthics),et cinq individus employés par ces organisations indépendantes. 
2. En 2013, les Produits Forestiers Résolu ont intenté un procès contre Greenpeace Canada et deux de ses employés en Ontario.

En Colombie, les référendums d'initiative citoyenne stoppent les mines
https://reporterre.net/En-Colombie-les-referendums-d-initiative-citoyenne-stoppent-les-mines?utm_source=actus_lilo

En Colombie, la lutte contre les projets d’exploitation minière et pétrolière s’organise à l’échelle municipale par le biais de référendums. Une pratique qui déplaît au gouvernement mais qui dynamise les territoires où elle se déroule. Lire la suite

Refus du Linky, … c’est Capital !

DES COPROPRIÉTAIRES DE VILLENEUVE-SUR-LOT FONT PLIER ENEDIS

UNE COMMUNE DE L’EURE REMPORTE UNE BATAILLE CONTRE ENEDIS

Article d’origine :

Le gouvernement du Québec a baissé les bras sur son devoir de protection du caribou, considéré comme menacé au Canada. Mais lorsque la province abandonne, la résistance s’organise.

Logo Foodwatch
Deux bonnes nouvelles à vous annoncer

Près de quatre mois après le lancement d’une pétition ciblant ses paniers 0% aux fruits, Yoplait nous a enfin confirmé vouloir retirer définitivement la gélatine de bœuf du produit. La nouvelle recette, prévue pour le premier semestre 2019, répond ainsi à la demande de plus de 12 500 signataires de la pétition lancée par foodwatch le 19 septembre 2018.

Il y a encore une semaine, nous craignions le rétropédalage de Bercy sur la suspension du E171, ce fameux colorant controversé pour ses risques cancérogènes. Heureusement, avec plusieurs autres organisations de la société civile, nous avons rencontré le Ministre de l’Economie et des Finances qui s’est engagé à le suspendre dans nos aliments à la mi-avril 2019. Il était temps.

Articles d’origine

Park Hyatt : au bout de 87 jours de grève, c’est la victoire !

C’est « une victoire éclatante », pour la CGT qui soutenait depuis 87 jours le personnel en lutte du palace Park Hyatt Paris-Vendôme.

Cela faisait trois mois que les salariés, ainsi que les sous-traitants en charge du nettoyage, faisaient grève pour améliorer leurs conditions de travail et leurs salaires dans cet hôtel de luxe où la nuit est facturée de 800 € à 16 000 €. Anaëlle Verzaux était allée les rencontrer :

Ensemble, nous faisons bouger l’Europe vers plus de justice sociale et environnementale !

Grâce à vous, nous avons remporté plusieurs victoires cette année :

  • L’Union européenne interdira certains des pires produits plastiques à usage unique.
  • Zara et H&M ont promis de cesser de s’approvisionner en viscose – un textile qui compose bon nombre de nos vêtements – auprès d’usines en Asie qui déversaient des produits chimiques toxiques dans les rivières et les ruisseaux.
  • Le Parlement européen a voté en faveur d’une plus grande transparence dans notre alimentationLes études sur les risques liés à la présence de substances chimiques dans nos aliments, comme le glyphosate, ne seront plus tenues secrètes une fois que les autres institutions européennes seront parvenues à un accord final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.