Vous avez dit Earthship ?

12 ans après, bilan d’une construction autonome / solaire passif (Québec)

C’est le projet d’une vie. Hélène Dubé et Allan Neveu ne connaissaient rien au bâtiment lorsqu’ils se sont lancés dans l’autoconstruction d’un Earthship. Également appelée géonef, il s’agit d’une maison faite de matériaux de récupération comme des pneus et totalement recouverte de terre battue. Le couple a démarré la construction de sa maison en 2005 au Canada. Douze ans plus tard, l’heure est au bilan.

Pour la construction, le couple a récupéré au maximum les matériaux disponibles sur place. C’est à dire du bois et de la terre. En comptant les fenêtres, la toiture et l’équipement électrique, la maison leur est revenue à 45 000 dollars pour 75m².

Côté chaleur, tout à été savamment réfléchi lors de la construction. Toutes les fenêtres sont orientées au sud. Cette technique, appelée “solaire passif”, est le moyen le plus simple et le plus efficace d’utiliser l’énergie solaire. Et, lorsque le soleil n’est pas au rendez-vous, le couple utilise un foyer de masse à inertie qui sert à la fois de chauffage d’appoint et de cuisinière.

Pour profiter au maximum des grandes fenêtres, le couple a installé un potager à l’intérieur même de sa maison. Tomates, roquette, poivrons, figues, tout pousse, même en hiver. Et, pour les arroser, le couple utilise de l’eau recyclée bien sûr.

“ Une des plus belles choses qu’on a découvertes, c’est qu’il y a d’autres gens qui pensent comme toi et qui cherchent des solutions”.

Et, comme le dit si bien Hélène : “avancez, faites quelque chose, il faut agir”. Car les ressources de la planète sont comptées, chacun peut faire quelque chose à son niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.