Ville – habitat écologique ? … Ksar Tafilelt au Maroc / Bio-immeuble à Angers ?

Ksar Tafilelt

Un véritable exemple et une référence en matière de préservation des ressources et de l’environnement.

À 600km au sud d’Alger, aux portes du Sahara, une ville durable transformée en oasis est un véritable havre de paix pour ses habitants : Ksar Tafilelt. En 2016, cette éco-ville du désert a reçu le 1er prix de ville durable pour être parvenue à cette incroyable expérience humaine et environnementale. Lumière sur un lieu exceptionnel.

Ahmed Nouh, initiateur du projet de Ksar Tafilelt, a réussi ce dont peu ont été capables : allier architecture traditionnelle, développement durable, agriculture biologique, préservation de l’environnement et cadre de vie sain. Tout cela en plein désert du Sahara.

 

L’Arboricole

Architecte visionnaire des villes vertes du futur, le Belge Vincent Callebaut a récemment dévoilé son nouveau projet immobilier à Angers : un immeuble d’habitations capable de produire de la nourriture et de l’énergie à l’année ; favorisant l’autonomie alimentaire et une vie saine.

Grâce à la photosynthèse naturelle, cette architecture végétale aux 20 000 plantes vivaces, arbustes et arbres serait capable d’absorber annuellement jusqu’à 50 tonnes de CO2 dans l’atmosphère d’une ville tout en produisant de l’oxygène. Une véritable architecture respirante permettant d’améliorer considérablement la qualité de l’air et la qualité de vie de ses habitants.

L’édifice de 35m de hauteur, 9 400 m², comprenant 50 appartements végétalisés, prévoyait de s’élever en plein cœur d’Angers, avec vue directe sur la cathédrale Saint-Maurice et le château d’Angers.  La ville d’Angers n’a pas retenu le concept …

Architecte visionnaire ou folie des grandeurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.