Une ville sans SDF ? … c’est possible, c’est au Canada ! / Greenpeace Canada, action !

Si l’on veut que les SDF ne soient plus SDF, il existe une solution simple : leur attribuer un logement. Et ce n’est pas une provocation que de dire cela,  juste du bon sens. Démonstration à Medicine Hat, la ville qui n’a plus de sans-abri.

Depuis 2009, à chaque fois que les services municipaux de Medicine Hat (Canada) repèrent un sans-abri, ils lui font cette même promesse : dans moins de dix jours, vous aurez votre propre logement. Et attention, pas une place dans un refuge ou chez un vendeur de sommeil, non, une vraie maison.

Ainsi, entre 2009 et 2016, 1 072 personnes (dont 312 enfants) ont pu être relogées par la mairie (photo ci-dessous), faisant de Medicine Hat la première ville au monde sans SDF (Source, journal “L’Humanité” du 10 mars 2018) :

Baptisé Housing first, ce programme fort repose sur deux principes évidents : la solidarité et le pragmatisme. La solidarité parce qu’on considère qu’un toit, c’est un droit, mais aussi le pragmatisme car Ted Clugstone, le maire de la commune, a fait ses calculs. Loger un sans-abri (14 000€ par an) coûterait selon lui beaucoup moins cher que de prendre en charge tous les frais qu’engendrent les aléas de la vie dans la rue (frais médicaux, frais de justice, incarcération…). Au total, un SDF coûterait jusqu’à 70 000€ par an à la communauté. Mieux vaut donc, pour les finances de la ville, en compter un minimum.

Il y a peu, Brut consacrait une vidéo aux diverses initiatives prises dans le monde pour venir en aide aux sans-abri. Le cas de Medicine Hat, forcément, y figure. Regardez (en début de vidéo) :

 

 

Greenpeace

Avec tout ce qui se passe en ce moment, je voulais vous envoyer des nouvelles à propos de quelques-unes des campagnes de Greenpeace au Canada et à travers le monde.

Chaque jour, Greenpeace est active dans plus de 55 pays, travaillant sur les plus importants enjeux environnementaux, partout dans le monde.

Vous êtes un soutien précieux. Lorsque vous ajoutez votre voix, vous rendez le changement possible. Merci énormément pour votre soutien.

Voici quelques-uns des faits saillants de ces dernières semaines :
Nous sommes allés à la Cour suprême du Canada pour défendre le principe du « pollueur-payeur »

Le mois dernier, nous avons été invités par la Cour suprême du Canada à intervenir dans une affaire importante, qui déterminera si les entreprises qui font faillite seront obligées de nettoyer le gâchis environnemental qu’elles laissent derrière elles. Nous avons soutenu que les contribuables et les agriculteurs ne devraient pas avoir à assumer la responsabilité du nettoyage des sites toxiques laissés par les compagnies pétrolières. Le résultat de cette affaire pourrait changer la donne, et nous sommes heureux que cette question cruciale de justice environnementale ait été portée devant la plus haute cour du Canada et que notre voix — la vôtre — ait été entendue.
Nous avons sauvé 370 000 acres de forêt naturelle en Argentine

Après une campagne d’intervention rapide, nous avons mis à l’arrêt des bulldozers et sauvé 370 000 acres de forêt naturelle en Argentine. La région abrite les communautés autochtones Wichi qui luttent pour mettre fin à la destruction de leurs moyens de subsistance et de leurs terres ancestrales de l’exploitation forestière industrielle. Nous avons surpris les bulldozers en pleine action alors qu’ils défrichaient des zones protégées. C’est après que notre vidéo ait reçu plus de 10 millions de vues sur YouTube et 2,5 millions de vues sur Facebook que le gouvernement fédéral a finalement annulé les permis de coupes. Regardez cette victoire en vidéo.
Nous avons lancé une campagne mondiale appelant à réduire la consommation de viande et de produits laitiers

En réponse aux impacts croissants de l’élevage intensif sur la santé publique, le bien-être animal, l’environnement et le climat, nous avons lancé ce mois-ci une nouvelle campagne mondiale appelant à un changement majeur dans notre alimentation et dans nos modes de production. Nous appelons à une réduction de 50% de la consommation de viande et de produits laitiers et à une augmentation significative de la consommation d’aliments à base végétale d’ici 2050. Apprenez-en plus sur cette campagne.
Nous avons aidé à assurer la plus grande contribution du Canada aux efforts de conservation

Le mois dernier, des centaines d’adhérent·e·s de Greenpeace ont envoyé un courriel à leurs député·e·s pour les encourager à appuyer la proposition de la Coalition du budget vert d’élargir les zones terrestres et marines protégées du Canada. Et devinez quoi? Le gouvernement fédéral a approuvé la proposition : 1,3 milliard de dollars seront consacrés aux mesures de conservation au cours des cinq prochaines années. C’est la plus importante contribution financière que le Canada ait jamais faite aux efforts de conservation. Grâce à votre appui, nous avons maintenant une chance réelle de protéger la forêt boréale canadienne et sa population menacée de caribou forestier.

Tout cela est rendu possible grâce aux personnes comme vous. Merci encore pour votre soutien continu.

 

Chaleureusement,

 

Joanna
Directrice générale, Greenpeace Canada

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.