Solidarité …

31 janvier 2018, actualisation, complément d’article  :

Ismael Benlamih traverse l’Afrique pour faciliter l’accès à l’eau potable

En mai 2016, le jeune Marocain de 24 ans a entrepris un long voyage de 5 mois à travers 8 pays d’Afrique, en transports locaux avec un seul objectif en tête : offrir un accès à l’eau potable aux populations qui en sont privées, en leur apportant des filtres à eau. Un magnifique périple.

Son périple, Ismail le relate dans ce documentaire Africanأنا . Des échanges de sourires immortalisés au Maroc, au Sénégal, au Mali, en Côte d’Ivoire, au Liberia, au Ghana, en Mauritanie et en Namibie.

” C’est très difficile de planifier un voyage en Afrique de l’ouest, il n’y aucune information à jour sur internet et les situations sur place sont vraiment compliquées. (…) Je me suis dit qu’en étant au plus près des populations, je serais protégé. »

En dépit des incidents de parcours (malaria, hépatite), Ismael ne regrette rien : cette incroyable aventure humaine lui a permis de réaliser son rêve : surfer sur la vague de Skeleton Bay, en Namibie.

 

10 novembre 2017, actualisation, complément d’article  :

La caravane amoureuse – Marc Vela

Rencontre des populations de l’Inde, Népal, Chine, jusqu’à Lhassa, en piano à queue avec le pianiste Marc Vella et le photographe Reza

On ne présente plus Marc Vela, pianiste nomade qui a fait déjà une bonne partie du tour du monde avec son piano à queue pour porter au travers de la musique une parole de fraternité.

En traversant en 5 semaines, par la route, le nord de l’Inde et le Népal, l’idée est cette fois d’aller jusqu’en Chine, à Lhassa au Tibet, avec le pianiste nomade Marc Vella, le photographe humaniste Reza et la Caravane amoureuse composée d’une trentaine de personnes.

Durant la traversée, Marc Vella s’arrêtera avec son piano à queue pour aller à la rencontre des habitants de ces trois pays. Il leur permettra de découvrir cet instrument peu commun dans ces régions et invitera la population à faire des 4 mains avec lui …Lire la suite

A en croire une amie qui a participé à l’une de ces caravanes amoureuses (Canada), voilà une expérience peu commune pour la trentaine de personnes qui accompagnent les artistes, et quand je dis peu commune j’entends par là que ce microcosme communautaire est bien révélateur de la nature humaine, et pas toujours à la hauteur du message que la caravane est censée véhiculer. Cela dit, chaque expérience étant unique, vous pouvez tenter votre chance pour y participer !  

 

 

Article d’origine (3 novembre) :

Il y a tellement de façon d’aborder cette question … et parmi toutes les initiatives en ce domaine, en voici une qui date un peu (20 ans) mais à peine (émission diffusée en 2016), et que j’ai à nouveau le plaisir de partager avec vous :

Vous trouverez d’autres propositions dans des articles précédents dont ceux avec les invités d’Alexandre Jardin dans l’émission  “Folie passagère” (Infos et bonnes nouvelles n°20 – p.11 (2016) / et plus encore décembre 2015).

 

 

Une douce révolte

Le film a déjà 2 ans lui aussi, mais reste bien d’actualité :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *