Sagesses bouddhistes, applications pratiques …

Quelques exemples de “sagesses bouddistes” :

Au cœur de la formation professionnelle : Prôner la pratique de la pleine conscience et celle de la méditation dans les milieux de l’entreprise n’est plus un fait isolé ni utopique. Petit à petit, ces pratiques modifient les relations aux autres en créant de la bienveillance, de la confiance, des émotions positives, qui ne peuvent qu’être un avantage pour tous.

 

Si le sentiment de culpabilité est source de souffrance car il s’enracine dans les jugements négatifs que nous portons sur nos erreurs, comment réellement le définir et quelle est la différence entre culpabilité et erreur ? Anila Trinlé du centre Dhagpo Bordeaux et Dhagpo Kagyu Ling en Dordogne, apportent leurs réflexions, et exposent également le point de vue bouddhiste et occidental à ce sujet.

 

 

Clarifier le rapport à l’erreur :  les méthodes issues de l’enseignement du Bouddha qui peuvent aider, et ainsi transformer la vision de la culpabilité pour répondre de façon pertinente aux situations du quotidien. Sagesses Bouddhistes retrouve Anila Trinlé pour en parler.

 

 

La « présence » est un véritable savoir-être qui se décline au quotidien et nous permet d’entrer pleinement en relation avec les autres, afin de les aider, de leur apporter bienveillance et confort, de les soulager en période de souffrance. Anila Trinlé,  apporte son propre témoignage fruit d’une longue expérience.

 

Réflexion philosophique sur l’estime de soi et le non soi, deux notions qui peuvent paraître tout à fait contradictoires et qui pourtant, ne le sont pas réellement. Réponses avec lama Puntso de Dhagpo Bordeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.