Reprendre son temps : 7 parcours, 7 choix de vie, 7 petites gouttes … parmi des centaines voire des milliers

Actualisation août 2018, les monnaies complémentaires (voir articles d’origine en bas de page, Eusko, mouvement Sol, etc.))

Vous avez des questions sur lou pelou et plus généralement sur l’objectif ou le fonctionnement des monnaies locales ?

Eclaircissements sur ce site

Pauline, 30 ans, a quitté son « travail à douleur indéterminée » et a fui Paris à bord d’un van aménagé pour « vagabonder toute seule sur les routes de France. » Son objectif ? Partir à la rencontre de ceux qui ont fait le même choix qu’elle, s’enrichir de nouvelles expériences puis partager le tout grâce à de superbes portraits filmés. Exemple avec Gregor, ex-monteur vidéo pour la télévision à Paris qui est devenu permaculteur dans un écovillage alternatif du Lot-et-Garonne.

 

 

A l’instar du Jardin d’Eden, ce projet est un exemple parmi tant d’autres de toutes ces initiatives citoyennes qui de plus en plus s’organisent, se structurent, mutualisent et coopèrent pour construire aujourd’hui un nouveau monde, sans attendre demain !

Si vous voulez avoir une idée de toute cette “ruchesse d’idées”, allez donc jeter un oeil aux 420 initiatives sélectionnées parmi 1200 à l’occasion du Plan Climat lancé à l’automne dernier par le ministère de la Transition écologique et solidaire et selon votre sensibilité vous voterez pour telle ou telle de ces initiatives … dommage que tout le monde n’ait pas droit à ces subsides, – faut dire qu’il faut déjà être bien branché.e pour rédiger le dossier de candidature ! – et même si nous sommes donc toujours dans la dynamique “que le/la meilleur.e gagne” … avec des gagnant.e.s et des perdant.e.s … on ne peut que saluer toutes ces initiatives locales de plus ou moins grande envergure, … le mieux étant certainement de continuer sans rien attendre et si quelque chose vient, tant mieux !

Jardins_AB003255.jpg

Certaines initiatives ont même beaucoup de succès, et d’intérêt semble-t-il comme par exemple celle des monnaies complémentaires dont  le Sol Violette ou l’Eusko (ci-dessous) dont nous avons déjà parlé récemment dans ces colonnes ou encore celle de Pierre Yves Petit pour “la vigne en transition” (ci-dessous) ou l’écofestival Terre de convergence : à vos votes !

VIGNES EN TRANSITIONLa finalité : élaborer une méthodologie holistique.de diversification des productions et des techniques respectueuses de l’environnement au sein même des vignes de la zone viticole méditerranéenne. (holistique: qui intègre chaque objet dans la globalité).

Le lieu : Le projet “Vignes en transition” se déroulera principalement au domaine viticole BIO de Cazalis sur la commune deVic la Gardiole sur le littoral héraultais. Le domaine, créé en 1816 par l’agronome César Cazalis Allut, se compose de 9 Ha de vignes muscat petit grain en AOC Frontignan, 3 Ha d’une forêt bicentenaire et 3Ha de landes. Le terroir est argilo-calcaire. Le microclimat spécifique est très asséchant (tramontane et mistral).
L’équipe : le projet “Vignes en transition” se compose d’une équipe pluridisciplinaire de viticulteurs-trices, de chercheur-e-s, de formateurs-trices /facilitateurs-trices et d’associations œuvrant pour la biodiversité cultivée.
L’approche utilisée: afin d’avoir un cadre de réflexion dans un premier temps, puis d’évaluation, nous utiliserons le Keyline Design (r) de Yeomans avec son “échelle de la permanence” afin d’élargir notre vision et qu’elle puisse être réellement holistique.
Le déroulement : le projet s’articulera en 3 axes qui s’échelonneront sur 2 ans : expérimentation / transmission & partage/ synthèse & perspectives.

 

 

Relocalisation des circuits de production et diffusion de modes de consommation éco-responsables : la numérisation de 7 monnaies citoyennes sur 7 territoires en France

Le Mouvement Sol et l’ensemble des monnaies citoyennes qui le composent sont aujourd’hui à un moment crucial de leur développement et de leur reconnaissance institutionnelle. Depuis octobre 2016, la Banque de France a en effet clarifié le cadre légal dans lequel celles-ci peuvent se diffuser et, ainsi, soutenir davantage les circuits courts de production et de consommation. Dès lors, tout organisme relevant du champ de l’économie sociale et solidaire (tel que défini par la loi n° 2014-856) peut légalement émettre et distribuer un support de paiement numérique en monnaie locale. Ce contexte institutionnel favorable est une véritable chance pour l’ensemble des acteurs de la société civile engagés dans de telles initiatives au vu de l’engouement que celles-ci ont connu ces cinq dernières années en France.

 

 

 

Développer et essaimer le modèle de l'Eusko, la monnaie locale complémentaire du Pays Basque

L’Eusko est la monnaie locale complémentaire du Pays Basque. C’est la plus importante en France, et la 3e d’Europe, avec 3000 adhérents particuliers, plus de 700 entreprises, paysans, professions libérales et associations, six municipalités et plus de 750 000 eusko en circulation (1 eusko = 1 euro).
En ne circulant que sur un territoire donné, une monnaie locale développe les circuits courts dans une dynamique intégrant particuliers, professionnels et collectivités territoriales.
L’Eusko a depuis 5 ans fait la preuve de son efficacité dans la relocalisation de l’économie et la création d’une économie circulaire … Lire la suite (et là vous comprendrez pourquoi tout le monde ne peut être éligible aux subsides de l’Etat sans une équipe de bénévoles ou de salarié.e.s bien formé.e.s pour instruire le dossier, ce qui n’enlève rien au mérite de celles et ceux qui l’ont fait !)
Pour celles et ceux qui s’intéressent au sujet des monnaies complémentaires, deux autres références “éligibles” aux subsides d’état :

 

  • Le Gavot

https://www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr/projects/plan-climat/collect/depot-des-projets/proposals/promotion-de-l-economie-circulaire-et-locale-a-travers-la-mise-en-place-et-la-promotion-d-une-monnaie-locale-complementaire

 

 

Le projet consiste en l’organisation d’un éco-festival de sensibilisation à l’environnement, pour la préservation de la biodiversité et comme tremplin pour l’acquisition d’un espace naturel partagé : une Terre de convergence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.