Réflexions et perspectives sur notre monde : Probation/Insertion – Eric Hazan –

Qui sait parmi vous/parmi nous ce qu’est la probation ? … dans le petit collectif que nous étions ce vendredi 17 novembre à la conférence de Christian Daniel au Silo à Argentat … personne !

Certes nous n’étions pas nombreux, mais il semble que cela soit une des nombreuses caractéristique de l’ignorance française (grand public) en matière de politique en général, et de questions plus précises en particulier comme celle du sort des détenu-e-s.

Cet entretien (plus qu’une conférence classique), en dépit du peu de monde que nous étions, a été très intéressant et convivial à la fois : Christian Daniel nous a brossé dans un langage simple et accessible des informations que la plupart d’entre nous (pour ne pas dire tout le monde) ignorait.

Savez vous par exemple que les quelques 60 000 détenu-e-s en France, coûtent  en « milieu fermé », autrement dit en prison, 35000€ / personne / an avec un taux de récidive de 60% (je cite de mémoire vous vérifierez les chiffres dans le livre) et que ce montant est 35 fois plus élevé que celui des 15 ou 20% de détenu-e-s en « milieu ouvert » (1000€/ personne / par an), c’est à dire qui sont à l’extérieur de la maison d’arrêt, en liberté, ayant pour moitié je crois, une activité professionnelle et dont le taux de récidive est inférieur à 20% (chiffres à vérifier également dans le livre !).

D’un côté cela coûte 30 fois plus cher pour 3 fois moins de résultat … de l’autre un coût très raisonnable pour de très bons résultats (80%), assurés en grande partie par des contrats aidés … si vous voyez ce que je veux dire !

C’est dans cet « on marche sur la tête » que le gouvernement actuel enfonce le clou de ce désatre – coûteux, générateur d’insécurité*, – en envisageant de diminuer les détentions en « milieu ouvert » pour donner la priorité à la création de quelques 15 000 places supplémentaires de prison en établissements … donc générer plus de récidives, d’insécurité, sans régler le problème de fond de la probation/insertion ; de la folie pure signée Mac’ron !

*  sous prétexte de sécurité – et oui il y a encore des gens et surtout des dirigeants dans ce pays qui croient (ou feignent de croire) que de mettre les gens en prison les protègent de leur méfaits)

Au delà de l’indignation que cela peut soulever, lire ce livre et diffuser l’information est essentiel pour (s’)informer le grand public, complètement ignorant de ces faits.

Pour info quand même – si j’ai bien compris – , la probation fait référence aux actions qui tendent à faire la preuve (probation) de la possibilité d’insertion des détenu-e-s au moyen d’une “détention libre”, en milieu ouvert sous réserve d’un certain nombre d’engagements (activité professionnelle, ou travaux d’intérêt général, suivi thérapeutique, etc.).Taux de réussite de ces actions : 80% …

Cette présentation vient à point nommé dans le cadre des “journées nationales Prison” qui ont lieu chaque année et dont l’objet est de sensibiliser le grand public à ces questions d’incarcération.

Affiche des JNP 2017 

 

 

Éric Hazan, à travers les lignes

Il ne publie qu’une douzaine de livres par an et pourtant sa maison d’édition « La Fabrique » est une référence et une influence dans la guerre des idées. À travers les lignes, qui vient de sortir, regroupe quinze ans de ses textes politiques. Pour Hazan, rien n’est foutu, la ligne de front se déplace et la force d’opposition aussi. Mais notre disque est rayé, « on est trop sur la défensive, il faut des propositions d’avenir ». À lire pour se regonfler la colère et repartir du pied et du poing gauche.

Un entretien de Daniel Mermet avec Éric Hazan, auteur de textes politiques, À travers les lignes
(La Fabrique, 2017).

1 thought on “Réflexions et perspectives sur notre monde : Probation/Insertion – Eric Hazan –”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.