“Pétitionner” sert parfois à quelque chose … exemples, à suivre !

Actualisation au 2 novembre

 Le 10 Novembre – préparation de la 2ème journée « noire »

La Collecterie (93- Montreuil) – journée noire

Après la réussite de la première journée noire des associations le 18 octobre [Voir ICI], la mobilisation continue, progresse et s’intensifie.

Les luttes se multiplient localement et un deuxième temps fort est prévu pour les rendre visibles le vendredi 10 Novembre prochain partout en France.

Pour nous aider à rendre visible toutes vos mobilisations (manif, grève, pétition, deuil symbolique, marche, courrier, interpellation, happening…)merci de remplir ce bref questionnaire ICI.

 

Le Pingouin hors-série, des idées concrètes pour :

Comment agir chacun ?  / Comment agir ensemble ? / Dossiers et documents pour comprendre et agir

 

Article d’origine :

De son jardin intérieur qui reste la “pétition” principale à revendiquer à celle que l’on peut avoir envie de faire jusque dans la rue, chacun-e fera en son âme et conscience ce qui lui semble juste tant pour lui/elle même que pour les autres … Ci après quelques exemples … à suivre ou pas ! dont quelques bonnes nouvelles en fin d’article !

 

retour accueil Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire

Face à la décision gouvernementale de suppression de contrats aidés, le Collectif des Associations Citoyennes lance un appel et veut faire du mercredi 18 octobre, jour du « forum national des associations et fondations », une “journée noire” pour les associations partout en France.

L’appel du CAC  demande (voir liens vers le CAC – Collectif des Associations Citoyennes ci dessous) :

  • Un moratoire sur la suppression des emplois aidés en 2017-2018, c’est-à-dire de nouvelles instructions à Pôle emploi et aux services déconcentrés de l’État pour renouveler les contrats aidés sur la base des critères de début 2017, sans se limiter à des aménagements à la marge en fonction des protestations ;
  • Une étude d’impact sérieuse et contradictoire de l’évolution des financements publics aux associations, de leurs effets sur la vie citoyenne et les territoires, sur les actions réalisées par les associations au service de l’intérêt général et sur les conditions d’emploi dégradées des salarié.es associatifs ;
  • La mise en place dès le budget 2018 d’une ligne budgétaire dotée de 800 millions d’euros supplémentaires et son attribution déconcentrée aux associations contribuant à l’intérêt général qui en ont le plus besoin*, employeuses ou non, afin de permettre à ces associations d’assurer la continuité des missions indispensables qu’elles remplissent au service de la société ;
  • L’ouverture d’une négociation sur l’emploi associatif, afin que les associations puissent, pour leurs missions permanentes au service de l’intérêt général, rémunérer correctement leurs salarié.e.s de façon stable à travers des CDI, tout en maintenant un dispositif adapté de retour à l’emploi.

Deux liens pour le Collectif,

 

 

La surtaxe des numéros pour joindre les services publics est une préoccupation mineure … certe il y a bien plus grave ; n’empêche que ce détail contribue à la dégradation du service public, alors chaque occasion de (se) manifester en faveur de plus de justice sociale étant bienvenue, ça ne mange pas de pain de signer ce genre de pétition …

 

” Monsieur le Ministre,

L’utilisation de numéros surtaxés dans les services publics oblige certains contribuables à payer un supplément pour accéder à des services qui, pour d’autres, sont accessibles gratuitement par internet.

Cette pratique contrevient donc au principe d’égalité de tous devant le service public, qui est l’un des piliers du fonctionnement de l’administration de notre pays, c’est pourquoi nous vous demandons d’y mettre un terme en instaurant dès maintenant l’obligation de numéros gratuits pour toutes les démarches administratives.”

signé = vous même !  Eh bien ça a marché, les collectivités ont désormais depuis janvier 2018 l’obligation de mettre un numéro de téléphone non surtaxé à dispositin des usager-e-s.

 

 

23 écoliers intoxiqués par des épandages de pesticides, résultat : une ordonnance de non-lieu !…

… objectifs les juges ? objection votre honneur !

 

Conclusions du juge après 3 ans d’enquête :

” dans la mesure où les symptômes ne présentent apparemment pas « une adéquation parfaite » avec ceux liés aux produits phytosanitaires, rien ne nous permet de conclure objectivement” … heureusement les associations ne baissent pas les bras et formulent un recours de cette décision pour le moins arbitraire, …

En tout cas, tout ça ne donne pas envie de boire du “bon” vin de Bordeaux, que ce soit du côté de Blaye ou d’ailleurs … quant aux enfants intoxiqués plus personnes n’en parle !

Bon, heureusement aussi, il semble que le parlement européen souffle dans la bonne direction sur la question des persticides comme en témoigne l’article suivant

(et il serait temps car à en croire  ” Osons causer “, c’est pas la joie du côté de la France)

 

 

C’est pas bientôt fini le nucléaire ? En moins de 2 minutes, découvrez pourquoi les centrales vieillissantes d’EDF sont une menace pour les Français.e.s et leurs voisin.e.s européen.ne.s.

 

 

 

Perturbateurs endocriniens : le vote camouflet du Parlement européen

Les eurodéputés ont rejeté le mercredi  4 octobre , la proposition de réglementation de Bruxelles jugée beaucoup trop laxiste … à suivre

Au passage une excellente vidéo très instructive sur la nature des pertiurbateurs endocroniens :

 

 

En me réveillant ce matin, j’ai appris une excellente nouvelle.
TransCanada a annoncé qu’elle abandonnait son projet de pipeline Énergie Est — un projet contre lequel j’ai travaillé durant les cinq dernières années. Il s’agit d’une grande victoire pour le pouvoir citoyen, la protection de l’eau et du climat !

Cette décision de TransCanada est le résultat du travail acharné de citoyen·ne·s, de  groupes environnementaux, des municipalités, des Premières Nations, des syndicats, des propriétaires et de toutes les personnes avec qui Greenpeace a travaillé depuis plusieurs années et qui ont su prouver qu’il n’y avait pas d’acceptabilité sociale pour ce projet.

Cette annonce devrait aussi tirer la sonnette d’alarme pour les banques comme Desjardins et leur faire comprendre qu’investir dans des projets de pipelines est risqué. Assurons-nous qu’elle reçoive le message : pour signer la pétition, c’est ici.

 

 

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais toute seule n’hésitez pas à faire circuler celle ci également, au plus nous ferons état des bonnes nouvelles au plus il y en aura de semblables à venir :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.