Les J.O. ne font plus recettes … mais il y a plus grave …

Des articles sur une actualité peu présente dans les grands médias dont un entretien sur “Là-bas si j’y suis”, très éclairant sur la question de l’antisémitisme hypocritement assimilé à l’antisionisme …le lien entre les trois, et c’est ça la bonne nouvelle, le réveil des populations qui de plus en plus et majoritairement refuse la fatalité, que ce soit sur l’organisation de telles manifestations dispendieuses comme les JO, la dictature de l’état d’Israël, ou le double langage des gouvernements …

  • Le premier qui peut paraître secondaire, pointe une nouvelle fois l’abberration d’entreprises comme les JO, détournées de leur sens initial depuis de nombreuses décennies

Ces Jeux d’hiver dont les Alpins ne veulent plus

JPEG - 455 ko

À l’heure où les XXIIIe Jeux olympiques d’hiver s’ouvrent à Pyeongchang, en Corée du Sud, l’organisation d’une telle manifestation dans les Alpes ne paraît plus envisageable. Lorsqu’elles sont consultées par référendum, les populations des régions concernées refusent de sacrifier l’environnement et les deniers publics à un événement éphémère qui banalise la montagne.

Dans le Tyrol autrichien, les électeurs ont rejeté à 53,5 % des voix, le 15 octobre 2017, un projet de candidature aux Jeux olympiques (JO) d’hiver de 2026. À Innsbruck, hôte des Jeux en 1964 et en 1976, le camouflet a été sévère : 67,4 % de « non ». Huit mois plus tôt, les citoyens du canton suisse des Grisons avaient eux aussi retoqué le projet de Saint-Moritz et Davos pour ces mêmes JO de 2026, par 60 % des suffrages.

36 milliards d’euro pour un évènement de 15 jours … oui vous avez bien lu … 35 milliards

Pas étonnant que la majorité des villes refusent aujourd’hui l’organisation des jeux, Paris n’a pas de quoi pousser un cocorico, il n’y avait plus d’autres candidats ! …

Un entretien de Jonathan Duong avec Philippe Descamps, rédacteur en chef du Monde diplomatique., sur “Là-bas si j’y suis” (en audio)

 

 

  • le second concerne l’invasion croissante de la Palestine et mais surtout les nouvelles formes de lutte de la jeunesse palestinienne qui ne baisse pas les bras, bien au contraire, à suivre

La jeunesse palestinienne ne s’avoue pas vaincue

Face à la colonisation croissante de la Palestine par Israël, la colère des jeunes Palestiniens s’exprime aussi contre leurs propres organisations politiques, critiquées pour leur impuissance à améliorer leurs conditions de vie : transports, études, boulot, avec un taux de chômage des jeunes de 42 % à Gaza par exemple. À ces problèmes du quotidien, amplifiés par l’occupation israélienne, s’ajoute la collaboration sécuritaire entre l’Autorité palestinienne et Israël, qui renforce la défiance des Palestiniens envers leurs représentants.

Face à ces deux fronts, et là aussi c’est une bonne nouvelle, la jeunesse palestinienne est en train d’inventer d’autres formes de luttes contre un système obstinément morbide et voué à sa disparition

Un entretien de Jonathan Duong avec Akram Belkaïd, auteur avec Olivier Pironet de l’article « La jeunesse palestinienne ne s’avoue pas vaincue » sur Là-bas si j’y suis” (en audio)

 

 

  • le troisième nous éclaire sur cette question épineuse et complexe de l’antisionisme ..

 Dominique Vidal : « L’immense majorité des Juifs jusqu’à la Seconde Guerre mondiale était antisioniste »

« Nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme. » 

C’est à cette phrase adressée par Emmanuel Macron à Benyamin Netanyahou lors de la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv le 16 juillet 2017 que répond Dominique Vidal. Pour lui, jamais un chef de l’État n’avait commis une telle erreur doublée d’une telle faute politique. Un entretien de fond sur un amalgame hypocrite qui banalise l’antisémitisme.

Un entretien de Daniel Mermet avec Dominique Vidal, journaliste, historien, auteur aux éditions Libertalia du livre Antisionisme = antisémitisme ? Réponse à Emmanuel Macron (2018).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.