Le cirque ou la corrida remis en question, petit à petit la conscience collective est en train de changer

Eco-cirque, une info qui témoigne d’une évolution certaine des mentalités, comme quoi il ne fait pas désespérer, tout peut encore arriver, et surtout le meilleur !

En rupture avec la tradition circassienne, l’ancien dompteur André-Joseph Bouglione vient d’annoncer son désir de mettre fin à l’exploitation d’animaux sauvages dans son cirque. Un véritable séisme qui a fait l’effet d’une bombe.

Dans son livre « Contre l’exploitation animale » à paraître le 5 avril 2018 aux éditions Sand, écrit en collaboration avec Roger Lahana, André-Joseph Bouglione explique sa décision d’arrêter les spectacles avec animaux. Une nouvelle très mal accueillie par le milieu du cirque (et pour cause), mais qui ravit les défenseurs de la cause animale.

Il explique à EVI association ses motivations, l’envers du décor et son projet d’éco-cirque 100% humain, comportant un chapiteau-éolienne, des groupes électrogènes sans émission de CO2, des costumes sans matière animale, des conteneurs recyclés permettant de transporter le matériel par voie fluviale, etc.

 

 

CORRIDAS, COMBATS DE COQS : ALERTE ! MOBILISATION GENERALE URGENTE !Les pétitions et autres Manifestes anticorridas, que vous avez sans doute signées, qui fleurissent depuis des années, PRÉTENDANT avoir pour but l’abolition des corridas en France, ainsi que les Propositions de Loi déposées dans ce sens, MAIS ne demandant QUE l’abrogation de l’actuel alinéa 7 de l’article 521-1 du Code Pénal, SONT TOTALEMENT INAPPROPRIEES et, pire, SONT DANGEREUSES, OUI, DANGEREUSES et vous avez été induits en erreur.

En effet, si elle était obtenue, l’abrogation seule de l’actuel alinéa 7 de l’article 521-1 du Code Pénal aurait ipso facto pour conséquence NON L’ABOLITION DES CORRIDAS en FRANCE, MAIS LEUR LEGALISATION dans TOUTES LES COMMUNES DU TERRITOIRE NATIONAL.

Pourquoi ? Lire la suite

 

  • Auparavant, les Baléares avaient déjà interdit les corridas avec mise à mort :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.