La ruralité, un sacré défi pour les maires …

Eure : un maire s’endette pour rouvrir des commerces

Benoît Hennart, élu depuis dix ans, est un maire peu ordinaire. Son village de 652 habitants souffre comme d’autres de la désertification rurale. Alors, il a décidé de prendre les choses en main. Ce nouveau commerce, c’est un café-restaurant. Pour lui permettre d’exister, Benoît Hennart a investi 200 000 euros sur ses deniers personnels. Pour acheter ses murs, il a contracté un prêt sur 20 ans, la commune n’ayant pas les moyens, et il a réalisé lui-même les travaux. Le gérant du café a seulement 25 ans. Il verse au maire un loyer de 500 euros par mois. Le dernier bistro avait fermé ses portes il y a quelques années, alors ici, les habitants sont contents de se retrouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.