Il n’est jamais trop tard pour bien faire …

 

Petit garçon, Andrew Parker rêve d’être pilote de montgolfière. À 19 ans, il réalise ce rêve d’enfant et devient jeune propriétaire d’une entreprise de ballons à air chaud qu’il décide finalement de vendre des années plus tard pour relever un défi audacieux, cher à son cœur d’adolescent : celui de voler pour une bonne cause.

logo

Il lui aura fallu quatre années pour planifier son projet humanitaire, baptisé Flying High for Kids, soutenu par l’UNICEF. Du traçage de l’itinéraire le plus approprié, à l’achat d’un camion lui permettant de transporter sa montgolfière, en passant par la prise de connaissance de la réglementation des visas, des passages frontaliers ou la recherche de sponsors, Andrew entame son périple en décembre 2013, dans sa Nouvelle-Zélande natale.

Depuis le lancement du projet Flying High for Kids, celui qui se qualifie comme « citoyen du monde » a foulé le sol de l’Australie, de la Malaisie, des Philippines, du Cambodge, de l’Arménie, de la Turquie, de l’Égypte, du Soudan, de l’Éthiopie, du Kenya, de l’Ouganda, du Rwanda, du Malawi, de Zambie, du Zimbabwe, du Botswana, de Namibie… Il poursuivra sa route en Amérique Centrale et en Amérique du Nord.

Sur place, Andrew et son équipe rencontrent les communautés et se rendent dans les écoles. Leurs objectifs consistent à promouvoir l’UNICEF, à attirer l’attention sur les besoins des enfants des pays en voie de développement et à leur donner l’inspiration nécessaire pour croire et rendre leurs rêves possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.