Des-clics de conscience / Victoires pour l’Amazonie … la vigilance reste de mise !

 D’une pétition, ils ont fait un lobby, et de ce lobby une loi !

Nous en parlions il y a quelque temps déjà et ça y est le film est sorti !

Après plus de 30 avant-premières et 3.000 spectateurs, DES CLICS DE CONSCIENCE sort en salles ! Le film se veut être un outil pour favoriser l’émergence du pouvoir citoyen.
Partout en France, des ciné-échanges sont organisés pour parler des thématiques des semences traditionnelles et de l’écriture des lois.

À travers ce film, nous voulons mettre en avant toutes les initiatives locales pour la préservation de la biodiversité et pour une démocratie plus contributive.

C’est en parlant largement du film et en allant le voir nombreux dès cette première semaine que nous pourrons convaincre encore plus de cinémas d’ouvrir leurs salles pour des temps d’échanges et de partage !

Des pétitions, nous en signons de plus en plus sur internet. Mais que deviennent réellement ces clics une fois nos signatures récoltées ? En lançant #YesWeGraine, pétition destinée à préserver les semences traditionnelles, Alexandre et Jonathan ont mis en lumière la puissance du pouvoir citoyen.
D’espoirs en désillusions, des potagers à la COP21, du Mexique au Sénat, Des Clics de Conscience fait germer le désir d’une reconquête démocratique.

 

 

Victoires pour l’Amazonie

La preuve que les pétitions et la mobilisation citoyenne ça marche :

C’était une bataille entre la défense de l’environnement et le profit, et c’est la voix du peuple et des ONG qui s’est faite entendre. Une belle victoire.

Face aux vives critiques, le gouvernement brésilien vient de décider d’annuler le décret permettant l’exploitation minière par des sociétés privées d’une vaste réserve naturelle dans la jungle amazonienne. Une victoire de plus pour la biodiversité.  

Le président brésilien, Michel Temer, voulait autoriser l’exploitation de minerais au sein de la Réserve nationale de cuivre et associés (Renca), afin de sortir l’économie brésilienne de la récession en stimulant l’emploi ainsi que les exportations minières. Cette zone protégée, d’une superficie de 47 000 km² (plus grande que le Danemark), est pourtant un véritable poumon vert pour la biodiversité, mais aussi pour les ethnies indigènes qui y vivent.

Ce décret, désormais suspendu, avait soulevé les critiques des ONG environnementales et des Brésiliens qui dénonçaient une tragédie en perspective entraînant la déforestation et la pollution des fleuves. Marcio Astrini, de Greenpeace Brésil, s’est félicité de cette marche arrière du gouvernement, tout en restant prudent sur la suite des évènements :

« L’annulation du décret montre (…) qu’aucun gouvernement n’est absolument à l’abri de la pression publique. C’est une victoire pour la société sur ceux qui veulent détruire et vendre notre forêt. »

« La Renca n’est qu’une bataille. La guerre contre l’Amazonie et ses populations, promue par Temer et la banque rurale, se poursuit. »

En parralèle de cette décision historique, des acteurs se mettent en mouvement pour reconstruire, reboisier en l’occurence, et pas à petite échelle, vu l’étendue ! :

Amazonie : le plus grand projet de reforestation du monde

amazonie 

L’entreprise Rock in Rio plante, reboise, ensemence depuis de nombreuses années. Cette fois-ci, elle se lance dans le plus vaste projet de reforestation du monde. Près de 73 millions d’arbres seront plantés d’ici 2023. Cette initiative majeure au coeur de la plus grande forêt au monde, couvrira 30.000 hectares.

A suivre et à encourager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.