De l’excrément pour remplacer le bois de chauffage … et préserver la forêt

Au Kenya, le charbon est remplacé par des boules d’excréments

A Nakuru, ville de l’ouest du Kenya, seules 27% des habitations sont reliées au système d’égoût. Cela pose un véritable défi en termes de traitement et de gestion de ces déchets. Mais la ville a trouvé un moyen d’en tirer profit en transformant ces excréments en combustible. Au terme d’un projet pilote de 5 ans, la Direction de l’eau et de l’assainissement du comté, la Nawassco, s’apprête à produire et commercialiser ce charbon « éco-friendly » à grande échelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.