Ces vérités que l’on ne nous cachent plus … des vérités que l’on clame… dans le désert ?

Pour vivre heureux, vivons caché-e-s … à chacun-e sa mesure …

C’est à la fois complètement vrai (vivre caché-e), … et surtout terriblement dangereux, comme  précisémment le disent celles et ceux qui vivent caché-e-s …  je salue toutefois ici toutes celles et ceux qui ont le courage de dénoncer et/ou de construire au grand jour des alternatives au système en place dont nous sommes pourtant aujoud’hui de plus en plus nombreux-ses à ne plus vouloir en subir les affronts au quotidien … l’exemple du docteur Hamer en est une triste illustration  (voir le film complet), ainsi que celui de ce fermier qui avait trouvé comment se soigner du cancer avec des doses de sélenium (voir en complément d’article sur “les abonné-e-s nous écrivent”)

Pourtant la tentation est grande, mais la liberté ne se conquiert pas (que) forcément blotti-e dans sa cabanne au fond des bois … car tout le monde, comme celles et ceux-là même que je me garderai bien de juger, bénéficie des actions de celles et ceux qui osent prendre ces risques que nous n’oserions pas prendre …

A chacun-e sa mesure, c’est la raison de la diffusion de cet article qui relate les écrits, les films, les documentaires, les interviews et autres analyses ou entretiens de toutes ces personnes parmi tant d’autres qui ont le courage de se mettre en première ligne.

De notre côté, je crois que l’on peut déjà commencer par s’informer et partager, diffuser ces informations au plus grand nombre qui le plus souvent n’y a pas directement accès … et faire plus, si l’on y réfléchit bien ; étant évident qu’il appartient à chacun-e d’entre nous de trouver l’idée et la solution concrète pour participer à notre niveau et selon nos talents au réajustement pour ne pas dire à l’évolution devenue urgente et nécessaire de nos modes de vie ou de la façon de “faire société”, chacun-e à sa mesure

 

 

Tout d’abord, le rappel de cette lettre ouverte incroyablement pertinente et terriblement juste de l’écrivain Yann Moix au président de la républiquedu le 21 janvier 2018 ; qui plus est une page de littérature exemplaire qu’il serait bon de mettre au programme de français, une façon de remettre au goût du jour ce qui s’appelait pompeusement “l’instruction civique” … : 

« Monsieur le Président, vous avez instauré à Calais un protocole de la bavure »

 

 

Les lettres ouvertes se multiplient à la hauteur des exactions de l’état, ici encore sur le même sujet des réfugié-e-s / migrant-e-s dont nous ne voyons encore que les prémisses :

 

 

Côté bavure, malheureusement, celles-ci ne sont pas les seules. Nous sommes déjà en quelque sorte en train d’en battre des records … Les “bavures” auxquelles je fais allusion sont celles qui correspondent à des dispositions et des décisions qui se passent pour l’essentiel en coulisse, tandis que le discours-langue de bois irresponsable et bien “markété” des dirigeants tente d’en faire passer la pilule. Je ne le retransmets pas ici, mais si vous lisez le discours éhonté du représentant français à Davos, vous aurez tout compris : nous sommes toutes et tous concerné-e-s.

Les articles à suivre en donnent un exemple concret. Et ce n’est pas faire du mauvais esprit que de se mobiliser personnellement autant que collectivement pour atténuer les effets d’un effondrement inéluctable d’un système en perdition.

Je n’en veux pour preuve que la réussite des mobilisations qu’elles soient “petites ou grandes”  (seule la mobilisation comme le chemin importe, plus que le résultat d’ailleurs) : Notre Dame des Landes en est une, quelle qu’en soit la suite (Voir ici l’article de Reporterre) ou celle pour la fin des numéros surtaxés (voir ici l’article de Citizaction).

 

Revenons-en aux exactions en tout genre :

Les nanoparticules ont envahi notre quotidien

Des cosmétiques aux textiles, en passant par l’alimentation ou l’entretien, les nanoparticules sont désormais partout dans notre quotidien. De l’ordre du milliardième de mètre, elles sont source d’innovations mais posent aussi de très nombreuses questions de santé publique. L’association Avicenn propose une bande dessinée pour y voir de – beaucoup – plus près.

L’Association de veille et d’information civique sur les enjeux des nanosciences et des nanotechnologies (Avicenn) est l’éditrice du site Veille Nanos. La bédé pédagogique sur les nanosa été dessinée par Géraldine Grammon.

A propos de nanoparticules, celles des vaccins ne sont pas les moindres …, jugez plutôt

… que nous soyions pour ou contre la vaccination, ou tout simplement pour la liberté vaccinale, ce nouveau film sur la question de l’aluminium confirme tous les propos de l’entretien précédent : utilisé comme adjuvant dans les vaccins l’aluminium peut provoquer des maladies graves et invalidantes. Le film  réalisé par Marie-Ange Poyet, donne pour la première fois la parole aux victimes, à des scientifiques, des journalistes, des politiques et une historienne.

 

 

#Vaccins Un dossier accablant – Dr Vercoutère

Le totalitarisme vaccinal – La médecine hors-la-loi – La mafia médicale Cette série de vidéos est libre de droits. Non seulement vous pouvez les placer sur vos chaînes, sites et blogs, mais nous vous conseillons vivement de le faire …”.pour éviter le coup de force programmé pour imposer, par décrets, tous les vaccins que décidera l’exécutif, en dehors de tout cadre législatif et judiciaire “… la vidéo est de 2016, et le pire est bien passé !

Ce dossier comporte trois volets (“Opus1-2-3”), un document très complet tant sur le plan médical que sur le plan politique.

 

Autre dossier tout aussi accablant :

Vaccins et aluminium, notre enquête en trois volets

  • VACCINS ET ALUMINIUM : CE DANGER QUE L’ÉTAT REFUSE DE VOIR
  • VACCINS ET ALUMINIUM : LA RECHERCHE INTERDITE
  • VACCINS ET ALUMINIUM : LA LOI DES LOBBIES

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.