Actualités : Bioclimat19 / Non à l’électrocution des poissons / L’impunité punie !

Actualisation, janvier 2018 :

2018, année cruciale pour sauver le climat 

We Sign It

« Nous ne pouvons pas rester sans agir. Aujourd’hui, l’esprit se révolte contre le sort qui est promis à l’homme. Nous n’acceptons pas que l’humanité se dirige, sans réagir, vers le chaos climatique »

Actualisation du 11 décembre 2017 :

Ces produits courants menacés par le changement climatique

Au quotidien, le changement climatique est devenu une réalité qu’il nous faudra bien à un moment donné prendre TOUTES et TOUS vraiment au sérieux,  … que le constat des chiffres soit fait par la police ou les organisateurs,  en tout cas le résultat est déjà là et bien là …

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux

 

 

Bioclimat19

Résultat d’images pour climat images

Pour mieux comprendre les enjeux de la question du changement climatique le plus simple est de s’informer d’abord – si possible en dehors de la désinformation des grands  médias avec leur soi-disant experts, voir par exemple à ce sujet les articles précédents

Chacun-e de nous pouvant ensuite à son niveau, localement, apporter sa pierre à l’édifice dans la façon de vivre cette question. Dans chaque département il existe des associations qui oeuvrent ensemble pour partager des solutions d’actions possibles ou tout du moins aider à une meilleure compréhension du phénomène.

Je relais ici l’info de Citoyliens sur cette action de sensibilisation à l’initiative de Bioclimat19 et Corrèzitude à l’occasion de la foire du livre de Brives qui a eu lieu le 11 novembre 2017

 

 

Actualisation du 21 décembre :                                     Article d’origine :

Les images parlent d’elles même, je vous laisse allez sur le site sans plus de commentaire …

 

 

Après 10 années de combat, une décision historique dans la lutte contre l’impunité

Teodorin Obiang, vice-président de Guinée Equatoriale et fils de l’actuel président, a été condamné par la justice française à 3 ans de prison avec sursis, et une amende de 30 millions d’euros avec sursis, pour blanchiment, notamment de détournement de fonds publics et de corruption, dans l’affaire des biens mal acquis. C’est la première fois qu’un haut dirigeant public étranger est condamné en France pour de tels faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *