A l’affiche, retour sur des films “à voir ou à revoir”, sérieux, profonds et pour respirer !

12 mars 2018, retour sur un livre majeur en matière de développement – évolution personnelle, ici l’adapation cinématographique : Un film remarquable et inspirant sur l’expérience de Dan Millman champion de gymnastique américain.

Le guerrier pacifique

Le lien est à copier dans votre navigateur : https://youtu.be/RPQHC7Ir9O8

17 février 2018, actualisation : Deux films de références, le premier magnifiquement tourné sur les alternatives de transition autour de la méditérannée, et le film culte sur le Larzac :

Un film documentaire et poétique de Carlos Pons (90 mn) – Un agriculteur de Provence part en voyage vers Grenade à la rencontre du mouvement social alternatif avec pour tout moyen d’échange et seule richesse des semences paysannes. Le témoignage d’utopies pragmatiques et optimistes. Le film date de 2012, mais quel régal !

 

 

“Tous au Larzac revient sur le combat mené par les paysans du Larzac contre l’État français pour conserver leurs terres. Déclenchée en 1971 par l’annonce du ministre de la Défense Michel Debré d’étendre le camp militaire implanté dans la région, leur lutte acharnée durera dix années entières. Unis et farouchement déterminés à sauver coûte que coûte leurs parcelles, les paysans trouveront rapidement le soutien actif de quantités de mouvements divers (mouvement hippie, étudiants, pacifistes, non-violents emmenés par Lanza del Vasto, jeunes maoïstes…) venus s’installer sur place pour prêter leur main forte. Grâce aux actions spectaculaires qu’ils mènent — rallier Paris en tracteur, puis à pied…, faire paître leurs moutons sur le Champ-de-Mars, aux pieds de la Tour Eiffel… — et aux affrontements qui les opposent quotidiennement à l’armée sur le terrain, les paysans du Larzac parviennent à sensibiliser puis à rallier à leur cause la France entière, qui voit naître un peu partout des centaines de comités de soutien.” Source de ce texte et dossier pédagogique : http://www.grignoux.be/dossiers-pedag…

 

10 février 2018, actualisation, complément d’article : retour sur 2 films “grand public”, pour se détendre : le choix n’est pas anodin, il s’inscrit dans la ligne des articles sur les migrant-e-s 

 

” La Vache” Film d’actualité (2017) qui aborde sous un format léger le sujet de “l’étranger”, et pas n’importe lequel : il est algérien et musulman … humour et naïveté de surface qui recélent plus d’humanité et de grande générosité qu’il n’y parait.  A voir en famille sans restriction !

 

Couleur locale, avec Isabelle Nanty : rediffusion du 1er téléfilm de Coline Serreau.

” Couleur locale ” (Coline Serreau 2014)

Une fable politique sur le ton de la pure comédie. A travers la naissance et l’évolution d’une histoire d’amour entre deux êtres que tout sépare, on suit l’évolution d’un personnage, mais aussi d’une population et au fond d’une société, qui réclament une vision autre que celle exclusive de la course au profit, pour le soin de sa jeunesse. … lire la suite et voir le film !

 

 

Actualisation du 2 février 2018, complément d’article – 1

Docteur Hamer ” Seul contre tous ”

En avant première d’un article en préparation sur les lois fondamentales du vivant, telles que les avait en tout cas comprises et démontrées le docteur Hamer qui fut emprisonné pour cela, voici un film qui illustre parfaitement la maxime “Pour vivre heureux-ses, vivons caché-e-s”. un film fondamental et exceptionnel.

 

 

 

2 février 2018, actualisation, complément d’article – 2

Après plus de 300 avant-premières à travers la France et déjà 16 000 spectateurs, Zéro phyto 100% bio, le nouveau documentaire de Guillaume Bodin est sorti officiellement dans tous les bons cinémas le 31 janvier dernier. La sortie nationale est un moment important pour l’avenir du film et notamment la première semaine d’exploitation. Si nous rassemblons assez de spectateurs durant les 5 jours premiers jours, les programmateurs des cinémas reprendront le film en deuxième semaine. Alors rendez-vous dans vos cinémas et n’hésitez pas à en parler autour de vous !

 

 

24 janvier 2018, actualisation, complément d’article :

Les bienfaits de la bienveillance (2017)

Source de bien-être, nous savons aujourd’hui que la bienveillance a des effets bénéfiques sur la santé. Gentillesse, empathie, respect, altruisme sont des synonymes de cette grande qualité. Dans un monde de plus en plus individualiste, hyper-narcissique et méfiant, Ali Rebeihi et Christophe André abordent les bienfaits de la bienveillance sous différents angles (en famille, à l’école ou encore au travail) avec leurs invités : la comédienne Rachida Brakni et la pédiatre Catherine Gueguen. Des œuvres d’art et des extraits cinématographiques viendront rythmer les débats et étayer leurs réflexions.

 

 

 

 

Le film-documentaire « Les Sentinelles » de Pierre Pézerat rend hommage aux lanceurs d’alerte, qui depuis plus de 40 ans luttent aux côtés des victimes pour dénoncer les scandales de l’amiante et des pesticides.

 

 

 

 

A bientôt 30 ans, Hélène a toujours l’air d’une adolescente. Elle est l’auteure de textes puissants à l’humour corrosif. Elle fait partie, comme elle le dit elle-même, d’un «lot mal calibré, ne rentrant nulle part». Visionnaire, sa poésie télépathe nous parle de son monde et du nôtre. Elle accompagne un metteur en scène qui adapte son œuvre au théâtre, elle dialogue avec un mathématicien… Pourtant Hélène ne peut pas parler ni tenir un stylo, elle n’a jamais appris à lire ni à écrire. C’est à ses 20 ans que sa mère découvre qu’elle peut communiquer en agençant des lettres plastifiées sur une feuille de papier. Un des nombreux mystères de celle qui se surnomme Babouillec…

Voir les bandes annonces des autres films de Julie Bertolocci, l’arbre, La cour de Babel, etc…

 

 

Changer son rapport à la terre …

“Sous les pavés, la terre” vise à présenter des solutions alternatives et valides au modèle socio-économique actuel. Il s’avère qu’il y a urgence en matière d’avenir pour notre planète : il faut redéfinir les possibles, du soutenable au durable. Ce film décrit le parcours d’hommes et de femmes qui à un moment ont changé leur rapport à la Terre. Ce combat pour une Terre vivable commence par notre maison, nos assiettes, une remise en question de chacun de nos actes : Comment se déplacer ? Comment recycler son eau ? Comment construire une maison passive ? Où sont fabriqués nos vêtements ? D’où provient ce fruit ?

 

 

Pédagogie Freinet “L’école buisonnière

La classe de Lucette fonctionne selon la pédagogie Freinet. Les enfants du CP au CE1 d’un petit village nous laissent découvrir, à travers leurs disputes, leurs rires et leur désir d’apprendre, ce que peut aussi être l’école aujourd’hui. Le conflit entre Rémi et Roxane est réglé lors d’un conseil avec toute la classe ; on apprend ici à s’écouter, à se respecter. La lecture et l’écriture se déclinent au gré des récits individuels, des lettres qu’envoient les correspondants ou de la visite impromptue du conteur du village. Les maths se mêlent à la poésie et la géographie lors d’une sortie en forêt ou de l’arrivée d’une bouteille de vent du Maroc. La pédagogie Freinet se pratique dans les écoles publiques depuis 60 ans. C’est une alternative réelle au système scolaire traditionnel que nous découvrons tout au long d’une année avec Lucette et ses élèves

 

 

3 thoughts on “A l’affiche, retour sur des films “à voir ou à revoir”, sérieux, profonds et pour respirer !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *